A lire aussi

07-12-2019 17:20

Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène

Un rapport publié par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ce samedi 7…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Alors que la situation de la décharge de Médiouna mobilise les riverains et les militants écologiques, la désignation d’un délégataire continue de se faire attendre. «Suite à la demande des concurrents, le président de la Commune de Casablanca [indique] au grand public et l’ensemble des concurrents que l’appel d’offres [pour les travaux d’aménagement de la nouvelle décharge de Médiouna] a été reporté», indique un avis émis par le Conseil de la ville.

La date d’ouverture des plis, prévue le mercredi 31 octobre à 10h00, aura finalement lieu le mardi 4 décembre à la même heure. Le nouveau délégataire devra exploiter un site de 35 hectares, mitoyen de l’actuelle décharge (qui doit être réhabilitée et fermée définitivement). Il devra accueillir, outre le centre d’enfouissement et de valorisation (CEV), un centre de tri, des installations de traitement du lixiviat et du biogaz, les bâtiments annexes ainsi que l’usine d’élimination et de valorisation énergétique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages