A lire aussi

12-12-2019 16:10

Khouribga : vingt supporters arrêtés après des violences

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées pour leur implication présumée dans des actes de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

"Changer de regard et promouvoir les droits des personnes en situation de handicap au Maroc" est le thème central d'une journée de sensibilisation organisée mercredi à Rabat en vue de promouvoir auprès du grand public les principes fondamentaux des droits humains au cœur de la convention aux droits des personnes handicapées (CDPH). 

Initiée par quatre agences du système de l'ONU, à savoir l'UNESCO, le PNUD, l'OMS et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), cette journée est une opportunité pour promouvoir les principes fondamentaux qui sont au cœur de la CDPH, et pour continuer à défendre l'idée d'une société inclusive, au sein de laquelle une personne handicapée doit être en mesure de s'épanouir pleinement.

A cette occasion, la directrice du bureau de l'UNESCO à Rabat, Golda El Khoury s'est félicitée des "progrès considérables" qui ont pu être cumulés au Maroc en termes d'amélioration des personnes en situation de handicap, mettant l'accent sur "le développement remarquable" au niveau des lois, des cadres normatifs et des politiques publiques y afférents. C'est la raison pour laquelle, a-t-elle dit, le Royaume a pu bénéficier du soutien de l'ONU qui mettra en œuvre le projet intitulé "Changer de regard et promouvoir l'approche basée sur les droits de l'homme dans la perception du handicap" au profit des personnes en situation de handicap (PSH) au Maroc.

Le projet, a-t-elle poursuivi, vise à terme à changer les normes socioculturelles en inversant les préjugés et les stéréotypes négatifs à l'endroit des personnes en situation de handicap, et à construire une vision commune du handicap fondée sur le droit, facilitant ainsi le dialogue entre les institutions nationales, les personnes handicapées, les organisations de la société civile et le grand public.

Pour sa part, la représentante du Bureau de l'OMS à Rabat Soumia Triki a affirmé que l'intervention de l'agence onusienne tend essentiellement à renforcer le droit d'accès des PSH à des services de santé inclusifs, et à faire progresser indirectement le droit à l'éducation des jeunes handicapés dans le cadre de la stratégie inclusive du ministère de l’Éducation nationale en améliorant l'exclusivité des services de santé scolaire dans deux sites pilotes.

Mme Triki a dans le même contexte insisté sur la nécessité d'améliorer les services de santé reproductive ainsi que les mesures pour prévenir et répondre aux violences faite aux femmes, en particulier les jeunes femmes handicapées. Ces actions, a-t-elle ajouté, sont mises en œuvre en étroite collaboration avec le Centre national Mohammed VI des handicapés et les principaux centres publics de santé, le ministère de la Santé, les organisations et les associations de protection des personnes handicapées.

Adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies en 2006, la Convention relative aux droits des personnes handicapées est destinée à promouvoir l'égalité devant la loi, les droits humains et les libertés fondamentales des personnes vivant avec un handicap quelle qu'en soit la nature. L’objectif est la pleine jouissance des droits humains fondamentaux par les personnes handicapées et leur participation active à la vie politique, économique, socio-culturelle.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages