A lire aussi

13-09-2019 16:24

Adam Bessa : “Faire ce film est une grande responsabilité”

Il a brillé dans «Mosul», une fiction politique qui traite d’une unité d’élite irakienne qui s’est…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 

Le Maroc est perçu en Pologne comme un partenaire crédible et stable, qui regorge de potentialités importantes en matière de développement et de coopération, a souligné l'ambassadeur du Maroc en Pologne, Younés Tijani. 

Dans une interview accordée à l'hebdomadaire polonais ''Mysl Polska'', Tijani s'est dit satisfait de la perception très positive du Maroc en Pologne, tout comme les Marocains ont la même perception à l'égard de la Pologne.

Il a à ce propos relevé l'engouement croissant des touristes polonais pour la destination Maroc, une tendance haussière qui s'est confirmée avec l’ouverture de nouvelles liaisons aériennes directes entre le Maroc et la Pologne, assurant que le Maroc a toujours été et reste une destination touristique sûre. 

Tout en rappelant que les relations diplomatiques entre Rabat et Varsovie ont été établies en 1959, le diplomate a indiqué que l’année prochaine, ''nous allons célébrer le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques, et à cette occasion, nous envisageons de programmer une série de manifestations solennelles pour commémorer cet événement''. 

Coopération maroco-polonaise
 
Tijani a noté que les deux pays ont signé plusieurs accords dans le domaine du tourisme, de la culture, et des infrastructures, se félicitant à cet égard de la coopération entre les deux pays au niveau diplomatique, à travers la tenue des consultations politiques bilatérales, au plan parlementaire par le biais du groupe parlementaire d’amitié Pologne/Maroc, et aussi sur le plan multilatéral. 

Il a également relevé les multiples possibilités de renforcer la coopération économique notamment dans le secteur agricole, notant à cet égard que les exposants polonais participent activement aux événements organisés dans le cadre du Salon international de l'agriculture, organisé chaque année à Meknès.

Il a de même indiqué que le Maroc soutient également une coopération décentralisée entre les villes et les régions dans le cadre de la coopération économique, et appuie des initiatives relatives à la conclusion des accords de jumelage.

Au volet culturel, l'ambassadeur a notamment rappelé l'organisation, cette année, d'une exposition intitulée ''Mon Maroc'', au cours de laquelle l’artiste peintre Mira Kosmider a présenté ses tableaux paysages, fruit artistique des nombreux séjours de l’artiste au Maroc. ''Cette belle exposition a rapproché le Maroc des Polonais tout en les invitant à visiter et découvrir notre pays'', a-t-il dit. 

''Nous sommes liés également à la Pologne par une convention de coopération dans le domaine culturel que nous nous employons à renforcer et intensifier'', a dit Tijani.

La politique étrangère du Maroc

Le diplomate a indiqué que le Maroc mène une politique étrangère équilibrée et harmonisée, qui repose sur le principe de non-ingérence dans les affaires internes des autres pays, affirmant que le Maroc est un pays ouvert sur le monde. 

Il a à cet égard indiqué que le Maroc a un accord stratégique avec l’Union européenne, des partenariats stratégiques avec les États-Unis, la Russie et la Chine, ajoutant que le royaume est membre de la Ligue arabe, et en tant que pays africain, il a fait son retour avec succès au sein de l’Union africaine. Le Maroc est également partenaire de l’OTAN et de l’Organisation de la sécurité et de la coopération et il est très actif sur le plan de la diplomatie multilatérale, a ajouté le diplomate.

La question de l’intégrité territoriale

S'agissant de la question de l'intégrité territoriale, l'ambassadeur a fait un rappel historique de la question du Sahara marocain, affirmant que l’initiative d’autonomie est la seule solution pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Il a de même fait état de la série de retraits de la reconnaissance de la pseudo Rasd par de nombreux pays, un sérieux revers pour le Polisario qui n'a aucune légitimité sur l'arène internationale. 

Dans ce contexte, l'ambassadeur a rappelé que le 24 juillet 2018, le Maroc a signé un nouvel accord de pêche avec l’UE. Un autre revers cinglant au Polisario et ses commanditaires, puisque les tentatives des adversaires du Maroc d'exclure le Sahara marocain de l’accord ont été tant désavouées que rejetées. 

La signature de ce nouvel accord de pêche témoigne de l’importance du partenariat stratégique entre le Maroc et l’UE, qui couvre également plusieurs domaines stratégiques, principalement la migration et la lutte contre le terrorisme, a dit le diplomate.

Tijani n'a pas manqué de souligner les souffrances des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie, victimes de violence, des répressions des libertés d’expression et de circulation, outre le détournement par le Polisario de l’aide humanitaire internationale destinée à ces populations. 

Il a rappelé, dans ce contexte, les conclusions du rapport de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) qui confirment le détournement systématique des aides humanitaires internationales destinées aux séquestrés des camps de Tindouf et pillées par les oligarques du Polisario pour les revendre avec de grands bénéfices.
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages