A lire aussi

22-08-2019 10:40

Profit warning. S2M revoit ses résultats à la baisse

S2M anticipe une légère baisse de son chiffre d’affaires et de son résultat net au titre du premier…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Zaki Labhor, professeur d'histoire à l'université de Mansourah a mis en avant la profondeur des relations du Maroc avec ses racines africaines, notamment en Afrique de l’Ouest où le royaume a joué un rôle principal dans le rayonnement de la religion musulmane tolérante.

La nouvelle donne régionale requiert la coopération et la coordination entre les pays du continent pour faire face au terrorisme, notamment après que près de 6.000 terroristes qui combattaient en Syrie et en Irak ont trouvé refuge au Sahel et au Sahara, a-t-il insisté.

Et d’ajouter que le retour du Maroc au sein de l’UA est de nature à renforcer la présence du royaume dans les domaines économique, politique, culturel et sécuritaire et ceci afin de relever les défis qui s’imposent au niveau du continent.

De son côté, Ayman Shabana, professeur des sciences politiques à l’Institut des études africaines de l’Université du Caire, a estimé que le Maroc, à travers son retour à l’UA, a réussi à compenser les longues années d’absence de cette organisation régionale, tout en notant que cette réintégration apportera beaucoup de bénéfices au royaume dans tous les domaines.

Le retour à l’UA permettra de faire entendre la voix du Maroc notamment en ce qui concerne la défense de la question du Sahara marocain, a-t-il dit, notant que l’organisation panafricaine traite désormais avec équilibre les questions liées au royaume.

Ce retour fera du Maroc un point de liaison entre l’UA et l’UE qui a accordé un statut avancé au royaume depuis 2008, ce qui lui permet de jouer un rôle important dans le traitement de plusieurs questions dont l’immigration illégale et de s’impliquer dans les initiatives portant sur la région du Sahel et du Sahara, a-t-il ajouté.

Depuis 2009, le Maroc est devenu le premier investisseur arabe en Afrique de l'Ouest et le deuxième sur le continent après l'Afrique du Sud, selon Shabana qui a souligné que la plupart de ces investissements sont concentrés dans les secteurs bancaire, des assurances, de la finance et de l'immobilier.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages