A lire aussi

20-09-2018 09:52

20-09-2018

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’intensité de l’explosion a été pour le moins très forte selon les témoins sur place. Ladite explosion a eu lieu mercredi 5 septembre vers 13h30 dans la carrière de Ciments du Maroc à Imi M’Qorn, commune rurale de la province de Chtouka Ait Baha qui se situe à quelques pas de l’usine de la filiale de Heidelberg Cement Group.

Et c’est par communiqué que Ciments du Maroc a décidé de réagir expliquant ainsi les réelles circonstances de l’incident, notamment face à la vague de réclamations faites par les habitants du douar Timoula -situé près de la carrière- auprès de la caïdat de la localité.

D’après les premiers éléments l’opération de forage et dynamitage a été effectué conformément aux normes de sécurité, selon Ciments du Maroc. Un rapport a également été effectué par une entreprise sous-traitante ne soulignant aucune anormalité. Un rapport qui justifie notamment par le fait que l’incident s’est produit dans une zone jugée élevée par rapport au pied de la montagne, d’où l’intensité de l’explosion en matière de nuisance sonore «anormale» selon l’entreprise. Alors que le rapport explique que les «vibrations se sont intensifiées à cause de la hauteur de la zone et les conditions climatiques».

Pour l’heure une enquête indépendante a été ouverte, explique Ciments du Maroc pour déterminer les causes de ce désagrément, alors que les vibrations et commotions sonores seront mesurées durant les cinq prochaines opérations.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages