A lire aussi

17-10-2019 11:20

Moyens de paiement. Comment le cash résiste

Les échanges en monnaie fiduciaire représentent 23% du PIB et marquent une certaine méfiance…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 
 
Des centaines de migrants subsahariens, qui se trouvaient dans le nord du pays, dans l’espoir de rejoindre l'Europe, ont été interpellés et déplacés vers plusieurs destinations.
 
À travers les dernières mesures prises en matière de lutte contre l’immigration clandestine, le Maroc a lancé un message fort aux réseaux de trafic d'êtres humains pour montrer que leurs actes ont des conséquences, a indiqué, jeudi à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Outre le cadre juridique, le Maroc, animé d'un esprit de responsabilité partagée et de la coopération positive, a lancé, à travers la dernière mesure, un message fort aux réseaux de l’immigration clandestine qui exploitent la précarité et la vulnérabilité de ces immigrants pour souligner que les actions de ces réseaux ont des conséquences, selon El Khalfi lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement.

"Le Maroc a pris une autre mesure consistant à transférer les migrants à d’autres villes et il ne s’agit pas là d’une opération de refoulement en dehors du territoire national", a-t-il ajouté, notant que le Maroc a œuvré à la consolidation de la politique publique nationale en matière d’intégration des immigrés à travers notamment la régularisation de leur situation et l’adoption de droits en matière de santé, de logement, de l'enseignement et des services sociaux de base, ce qui constitue l’expression de l’approche humanitaire adoptée par le Maroc en la matière.

La problématique de l’immigration clandestine a connu, lors de ces dernières années, et plus particulièrement à partir de 2016, une augmentation dans le nombre des tentatives, a précisé El Khalfi, rappelant que les chiffres sont probants dans ce sens, puisque plus de 65.000 tentatives d’immigration clandestine ont été avortées en 2017. Il s'agit d'un chiffre "très important", a enchaîné le ministre délégué.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages