A lire aussi

24-09-2018 11:04

Tarik Senhaji. «Nous remplissons largement tous les critères de Santiago»

Tarik Senhaji. Directeur général d'Ithmar Capital Le fonds souverain est souvent défini comme le…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Une nouvelle liste de projets de modernisation devra être établie pour pouvoir se conformer à la nouvelle loi sur l’accès à l’information. La dimension écologique sera également renforcée via l’accompagnement des projets destinés à réduire le taux d’émission du CO2.

Les axes prioritaires de la réforme des services rendus par les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales pour les 3 prochaines années ont été dévoilés par le Fonds de modernisation de l’administration publique (Foman). Un nouveau programme de réforme de l’administration qui s’étend jusqu’à 2021 sera financé avant la fin de cette année en attendant que les services publics concernés formulent leurs propositions de réforme. C’est le département de la Fonction publique qui chapeaute l’initiative visant «la stimulation à l’adhésion pour la mise en œuvre des chantiers prioritaires de réformes de l’Administration et à l’appui de l’innovation dans les services publics», indique le ministère de la Réforme de l’administration.

Les projets prioritaires
Au niveau du management, l’éligibilité au soutien du fonds devra passer par les ressources humaines. Les axes de la réforme qui bénéficieront du concours financier du FOMAP concernent l’adoption des référentiels des emplois et des compétences selon le référentiel commun de l’administration. La 2e priorité sera l’amélioration du taux de féminisation avec un appui qui sera accordé aux initiatives de consécration du genre dans l’organisation, selon la feuille de route qui a été tracée. La dimension écologique sera également renforcée via l’accompagnement des projets destinés à réduire le taux d’émission du CO2 ainsi que la généralisation des pratiques visant l’atténuation de la consommation énergétique. L’amélioration de l’accueil reste quant à elle l’un des chantiers phares qui seront financés au titre de cette année 2018 avec en ligne de mire la hausse du taux de satisfaction des usagers et la qualité des prestations fournies. Au programme se trouvent la numérisation des procédures administratives les plus utilisées ainsi que le renforcement de l’échange électronique des données. L’État accordera les fonds nécessaires pour la réhabilitation des systèmes d’information permettant l’accès commun aux données par les différentes administrations. Les nouvelles exigences de l’information devront toucher essentiellement les procédures administratives. Actuellement, le portail dédié à cet aspect regroupe 800 procédures réparties selon 14 thèmes. Les dernières données du département de tutelle montrent aussi que la géo-localisation des services publics via le portail et l’application mobile «IDARATI MAP» permettent actuellement d’identifier l’emplacement de 14.000 points d’intérêts administratifs. Il est à noter que le dernier axe bénéficiant du financement du FOMAN porte sur la lutte contre la corruption. C’est la nouvelle loi sur l’accès à l’information qui devra être mise en œuvre via de nouveaux projets consacrés à l’usage des différents canaux possibles pour permettre l’accès des usagers à ces informations. Autour de ces axes «une attention particulière sera accordée cette année aux projets à caractère innovant à travers l’appui des initiatives visant la recherche de solutions nouvelles se rapportant aux stratégies, aux méthodes d’organisation et de gestion et aux conceptions nouvelles de délivrance de services publics à forte valeur ajoutée», tient à préciser le département de tutelle. 


Changement d’orientation

Créé depuis 2005, le FOMAN devra choisir en juin prochain les entités qui devront entamer leurs projets avec son concours budgétaire. La contribution du FOMAP s’élève à 50% du coût global de chaque projet sélectionné dans la limite d'un plafond de 2 MDH ; Ce plafond peut être révisé par arrêté conjoint des ministres de l'Économie et des finances et de la Réforme de l’administration. Parmi les projets qui ont été financés par ledit fonds figure la mise en place de référentiels des emplois et des compétences (REC) dans plusieurs départements ainsi que la refonte de la banque de données (MANAR) du ministère de l'Économie et des finances. Avec la stratégie de la réforme administrative, le fonds devra plus s’orienter vers la subvention des projets liés à l’amélioration de l’accueil des usagers ainsi qu’à la lutte contre la corruption.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages