A lire aussi

23-04-2019 17:34

Combien gagnent les acteurs de Game of Thrones ?

Le 14 avril était diffusé le premier épisode de la huitième et dernière saison de la série…
Rejoignez nous sur :
Maroc

De nouvelles opportunités d'investissement sont proposées au marché marocain.Un grand intérêt est porté au secteur de l'aquaculture jugé «prometteur et d'avenir», estime la secrétaire d'Etat chargée de la Pêche maritime, Mbarka Bouaïda, lundi à Sidi Ifni, notant que le Maroc entend tirer pleinement profit de tout le potentiel qu'offre cette filière.

Dans le cadre de la stratégie Halieutis pour le développement et la compétitivité de la pêche maritime au Maroc; notamment le volet lié à la durabilité des ressources, Bouaïda met en valeur les opportunités de financement en aquaculture dans la région de Guelmim-Oued Noun.

Bien que la création d'un établissement spécialisé ait été confirmée en 2011, l'agence nationale pour le développement de l'aquaculture avait pour mission la réalisation d'une étude sur les potentialités des côtes marocaines quant à l'aquaculture; afin de garantir un développement concevable. De son côté, la directrice de l'agence, Majida Maâroufi, a mis en avant l'importance du secteur aquacole pour les pays disposant de côtes maritimes, d'autant plus que l'investissement dans cette filière devrait permettre de répondre aux besoins croissants dans ce domaine.

Maâroufi a relevé que cette rencontre s'inscrit dans le cadre des missions dévolues à l'agence notamment en ce qui concerne l'accompagnement des projets pilotes en matière d'aquaculture, en partenariat avec les opérateurs des secteurs public et privé, outre l'accompagnement des investisseurs dans la réalisation de leurs projets.

Ayant pour objectif l'affermissement d'une filière à forte valeur ajoutée, cette journée portes-ouvertes se tient dans le cadre de la promotion des appels à manifestation d'intérêt pour le développement de projets d'aquaculture dans la région, dédiés aux investisseurs nationaux et internationaux intéressés par l'investissement et le développement de projets aquacoles.

Il s'agit, en effet, d'un premier appel à manifestation d'intérêt, offrant 72 unités de production en mer réparties en 48 unités de production, de 15 ha chacune, pour la réalisation de projets de conchyliculture (élevage de coquillages) à Mir-left et 24 unités de production, de 25 ha chacune, pour la pisciculture au nord de Sidi Ifni.

Quant au deuxième appel à manifestation d’intérêt, destiné aux jeunes entrepreneurs originaires de la région, il offre quatre unités de production de 15 ha chacune, pour la réalisation de projets de conchyliculture et une unité de production de 25 ha pour la réalisation d'un projet de pisciculture.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages