A lire aussi

17-10-2018 14:51

L'ONCF réagit aux différents témoignages sur les réseaux sociaux

L’ONCF a réagi, ce mercredi 17 octobre, aux différents témoignages sur les réseaux sociaux qui…
Rejoignez nous sur :
Credit Agricole Fellah Trade
Maroc

À partir du 26 avril prochain, l’Office national des aéroports (ONDA) s’apprêterait à revivre une grève, de trois jours cette fois-ci. Ce débrayage pourrait s’étaler sur une plus longue durée si, selon le syndicat des techniciens affilié à l’UMT, l’Office ne répond pas aux revendications du personnel.

Le même scénario de la grève tenue du 4 au 11 janvier dernier se reproduirait à partir du 26 avril prochain. Cette décision vient, selon le syndicat, du fait que l’ONDA ne répond toujours pas aux promesses à l’égard du personnel. Notamment quant à l’augmentation des salaires et le respect des points que contient le protocole noué entre le syndicat et l’ONDA.

Les grévistes envisagent de tenir une manifestation à bord de voitures qui fera l’objet d’une marche, laquelle se tiendra à partir de la station de paiement de l’autoroute près de l’Aéroport Mohammed V. Pour l’ONDA, les agissements de ce syndicat n’auraient jamais eu lieu si ce dernier n’avait pas changé son bureau avec lequel l’ONDA s'entendait bien.

En réponse à la paralysie du trafic aérien que pourrait engendrer cette grève, notre source autorisée au sein de l’ONDA a affirmé que «l’ONDA a toujours un plan B. On se prépare quand il y a un corps qui appelle à une grève ou à un arrêt de travail». Notre source ajoute qu’«il est regrettable de voir, il y a quelques mois, que certains supports titrent que l’activité de l’ONDA est paralysée par les grèves alors que tout allait bien et qu'aucun retard au niveau des vols n’a été enregistré à cause des manifestations».

Sur le volet du dialogue social, la même source a avancé que «l’ONDA a toujours été fidèle à sa politique qui donne toute son importance au dialogue social». Aussi a-t-elle évoqué le respect minutieux du Protocole d’accord signé avec le Bureau syndical en 2017. Protocole qui concerne plusieurs points dont, en l’occurrence, celui des augmentations de salaires pour certaines catégories. «D’ailleurs, les augmentations de salaires viennent d’être actées l’année dernière !», s’exclame notre source. Laquelle source réitère l’ouverture de l’ONDA au dialogue social et son respect du protocole signé avec le bureau syndical «qui regroupe tous les syndicats représentés».

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages