A lire aussi

19-02-2018 10:45

Message du roi au 3e Forum parlementaire sur la justice sociale

Le roi Mohammed VI a adressé un message au 3e Forum parlementaire sur la justice sociale, qui a…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Un Marocain suspecté d'appartenir à l'État Islamique (EI) et d'avoir été en Syrie, a été arrêté en Bulgarie. C’est ce qu’a annoncé la justice bulgare, qui devrait l’extrader prochainement vers son pays, d’origine, le Maroc. Cependant, les services judiciaires bulgares n’ont pas communiqué l'identité du suspect et se sont contenté d’annoncer seulement ses initiales, (N.Z). Un tribunal d'Haskovo (sud) se prononcera aujourd’hui, lundi, sur le maintien en détention de ce ressortissant marocain qui est «recherché par Interpol à Rabat pour activité terroriste et appartenance à l'EI», selon le communiqué du tribunal qui se prononcera par la suite sur son extradition vers le Maroc. Les circonstances de son arrestation en Bulgarie n'ont pas été précisées.

L'avis de recherche d'Interpol à Rabat indique, selon le tribunal bulgare, que le suspect «travaillait au service mécanisation auprès de la direction camps militaires de la ville syrienne de Mayadine», un ancien fief de l'État islamique situé près de Deir Ezzor, repris en octobre 2017 par l’armée syrienne. L'homme a été vu en possession d'«une ceinture d'explosifs, de grenades à main, d'armes et de munitions», selon la fiche d'Interpol. Le tribunal qui s'occupe de son dossier traite régulièrement du passage de clandestins à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie.

Située dans le sud-est des Balkans, membre de l'UE, mais pas de l'espace Schengen, la Bulgarie est régulièrement traversée par des djihadistes à destination ou de retour de Syrie, lesquels optent pour un passage des frontières terrestres afin d'être moins repérables qu'en avion.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages