A lire aussi

17-09-2019 13:56

Hémorragie des RH à l’ONSSA

La Cour des comptes adresse de sévères critiques à l’ONSSA tout en rappelant les difficultés que…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Lancés en avril 2015, les travaux du barrage d'«Aïn Smen» n’ont toujours pas avancé. Après plusieurs ruptures, le chantier est à l’arrêt depuis plus d’une année. Dernièrement, l'entrepreneur chargé de la construction du barrage a abandonné le chantier après avoir réalisé une grande partie des failles.

Situé sur l’oued Aïn Smen (commune rurale de Aïn Chkef) à environ 7 km au Sud-ouest de la ville de Fès, ce chantier est actuellement abandonné sans clôture, sans gardiennage et avec des terrassements énormes et l’ouverture d’une grande tranchée parafouille qui posent de sérieux problèmes de sécurité pour les riverain et leurs animaux. Ce qui a poussé les responsables de la commune d’Ain Chkef à adresser une lettre à la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau, chargée de l'eau pour prendre les mesures nécessaires afin d'éviter tout risque d'accident dans les zones de travaux par la réinstallation de la clôture déjà enlevée de cette zone et son gardiennage jusqu'au redémarrage des travaux. À l'heure où nous mettions sous presse, les responsables n’avaient reçu aucune réponse et la situation du chantier était toujours la même. Il est à noter que le ministère avait débloqué une enveloppe de 57MDH pour la construction du barrage, dont près de 10MDH ont déjà été absorbés dans les phases d’étude, d’expropriation et les avances versées à l’entrepreneur (estimé à 2MDH).

Selon des sources au ministère, les travaux de construction sont arrêtés pour des raisons techniques. En effet, le terrain choisi pour la construction du barrage était une ancienne carrière. Lors de l’opération des fouilles géologiques, le chargé de construction a réalisé que le terrain était instable et ne pouvait accueillir le barrage à cause de l’existence de carrières, ce qui va pousser le ministère à chercher un autre terrain pour la réalisation de ce projet. «Mais à quoi sert la phase d’étude de projet si elle ne permet pas de détecter ce genre d’anomalies essentielles pour la réalisation du projet», déplore un élu à la commune d’Ain Chkef.

Il faut rappeler que le but principal de ce barrage est la protection contre les inondations de la ville de Fès. La taille de l’ouvrage est choisie par le maître d’ouvrage (M.O) conformément aux recommandations de l’étude de définition du schéma d’aménagement pour la protection de la ville de Fès, réalisé par le Secrétariat d’État chargé de l’eau et de l’environnement dans le cadre du Plan national de protection contre les inondations.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages