A lire aussi

13-09-2019 09:23

La "Taxe sur la solidarité contre les événements catastrophiques" est née

Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi à Rabat, a adopté le projet de décret n°2.19.244 instituant…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La Commission des affaires étrangères à la Chambre des représentants a tenu mercredi une réunion consacrée à la discussion du rapport de sa mission exploratoire effectuée du 19 et 21 juillet dernier à ce poste.


Le président de la dite commission Youssef Gharbi a appelé à œuvrer pour surmonter les dysfonctionnements que connaît le poste-frontière de Beni Ansar à Nador pour faciliter le transit des membres de la communauté marocaine établie à l’étranger.


Gharbi a précisé que les dysfonctionnements majeurs constatés résident dans «l'absence d'espaces appropriés pour l'accueil, la hausse des tarifs des billets de bateaux ainsi que la détérioration des conditions de transport, de l’état de la logistique et des infrastructures et le manque de ressources humaines».


En effet, la mission parlementaire a été dépêchée après des réclamations adressées par des citoyens sur les mauvaises conditions d'accueil au niveau de ce poste qui constitue le seul point de passage pour les Marocains venus d’Europe et se dirigeant vers l'oriental.
Le rapport de la commission sera le thème d'une autre rencontre à laquelle prendront part les représentants des secteurs gouvernementaux et les autres intervenants concernés.
En assistant à cette réunion, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq a promis de prendre en compte toutes les suggestions et propositions contenues dans le rapport.
Le ministre s’est engagé à tenir des réunions avec les responsables des secteurs concernés.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages