A lire aussi

20-05-2019 00:20

Victoire pour les Berkanis

La Renaissance sportive de Berkane s’est imposée à l’issue d’un match difficile contre les…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

Les tentatives de la pseudo RASD de s’imposer illégitimement se succèdent et ne se ressemblent pas. La dernière en date est celle qui a eu lieu hier à Maputo en Mozambique à l’occasion de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD).


Le Mozambique n’a pas su garder sa neutralité en tant que pays hôte de cette conférence internationale, en voulant imposer la présence de l’entité fantoche, qui n’est d’ailleurs pas invitée par la partie japonaise.


Maputo qui a toujours affiché son soutien historique à l’Algérie et au Polisario, a décidé d’agir de manière unilatérale ordonnant aux forces de sécurité, y compris les éléments en tenue militaire, d’agresser des membres des délégations japonaise et marocaine.


Le plus scandaleux encore, les agents de sécurité ont essayé d’empêcher le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita d’entrer à la salle de réunion en contradiction totale avec les règles et les procédures régissant les conférences et les réunions multilatérales.


En effet, le Japon a clairement exprimé son indignation de cette manœuvre de la part des autorités mozambicaines en expliquant que la Tokyo International Conference on African Development (TICAD) est une initiative lancée en 1993 par le gouvernement japonais, avec la participation du bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique de l'Organisation des Nations Unies, du PNUD et, depuis 2000, de la Banque mondiale, pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement loin de toute manipulation politique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages