A lire aussi

16-09-2019 13:15

Cigarettes de contrebande : Les chiffres alarmants de l'ADII

La 6e étude de prévalence des cigarettes de contrebande, menée par la Commission Nationale de lutte…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

 Violences, agressions et vandalisme sont devenus le lot quotidien des bus dans la région du Grand Casablanca. Selon un rapport publié par la société M’dina bus couvrant la période 2015-2016, le nombre des agressions a marqué une augmentation exponentielle. La préfecture la plus touchée étant la préfecture de Hay Hassani dont le nombre d’agressions est passé de 797 en 2014 à 1.249 en 2016. Au niveau de la préfecture de Sidi Bernoussi où s’est déroulée l’agression sexuelle d’une jeune femme par un groupe d’adolescents, le nombre des agressions a été multiplié par deux, passant de 182 en 2014 à 504 deux ans après. 

 Le personnel de M’dina bus est une cible de choix pour les agresseurs qui ont fait une moyenne de 20 victimes par mois, avec une progression significative durant les mois de juin et juillet.
Enfin, les violences dans les bus engendrent des dégâts matériels et des pertes d’exploitation qui se chiffrent en millions de dirhams.

 Agression du personnel de M'dina Bus

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages