A lire aussi

21-11-2017 16:17

Robert Mugabe démissionne

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a remis une lettre de démission au Parlement, a annoncé…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

 

Après Marrakech, c’est au tour de la ville d’Agadir de rassembler les acteurs les plus puissants du climat et de l’environnement le temps d’un sommet. Dans le sillage de la COP22 et à la veille de la COP23, la capitale de Souss-Massa s’apprête à recevoir du 11 au 13 septembre prochain la 2e édition du sommet Mondial Climate Chance.


Le Sommet Climate Chance a pour vocation à devenir le rendez-vous annuel de l’ensemble des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique.


Lors d’un point de presse tenu aujourd’hui 27 juillet à Casablanca, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar a expliqué que ce sommet propose des rencontres de haut niveau sur le partenariat de Marrakech et devra permettre d’amplifier l’action climatique et de renforcer les liens entre l’agenda 2030 pour le développement, le plan d’action genre et les droits de l’Homme.


De son côté, Brahim Hafidi, président de la région de Souss-Massa qui a promis la participation à ce sommet d’Agadir de l’ensemble des présidents des 12 régions du Maroc, a fait savoir qu’il s’agit du premier sommet climat des acteurs non-étatiques.


Avec plus de 80 ateliers de bonnes pratiques qui seront présentés autour d’une quinzaine de thématiques et plus de 3.000 participants, cette 2e édition du sommet vient après une première organisée dans la ville française de Nantes. Pour Hafidi, le sommet sera un «moment important de valorisation du progrès de l’action des acteurs non-étatiques, notamment africains».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages