A lire aussi

18-11-2019 10:17

Fusillade en Californie: une dizaine de victimes dont «plusieurs morts»

Une dizaine de personnes ont été touchées dimanche 17 novembre lors d'une «fusillade de masse»…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le prix international Aim2Flourish, organisé par l’université américaine Weatherhead School, a été décerné ce lundi 1er mai à 17 groupes de jeunes étudiants ayant présenté des récits en rapport avec les 17 objectifs de développement durable proposés par les Nations Unies. Deux Marocaines de la très célèbre université d’Ifrane en font partie selon le portail moroccoworlsnews.

Le récit d’Imane Abou-Said et Zaineb Khizani concerne l’égalité des sexes. Ces deux étudiantes marocaines ont remarqué l’initiative Serve&Help, startup qui permet d’établir un lien entre des femmes de ménages et employées de maison et des particuliers ou des entreprises. La plateforme à l’aspect très sérieux aide ces femmes à trouver du travail, alors qu’elles sont marginalisées et subissent les préjugés de la population qui nuisent à leur recrutement. Réputées être des voleuses ou dangereuses, ces femmes peinent à trouver des clients, alors qu’elles ont besoin de ce travail pour vivre.

La startup fonctionne très simplement, en récoltant des données sur les femmes proposant leurs services, celles-ci renseignant les langues qu’elles maîtrisent, leurs compétences particulières. Les clients n’ont plus qu’à choisir, en fonction des disponibilités des femmes, aussi renseignées sur le site ou l’application. L’existence du site rend les candidatures sérieuses et fiables, et aide donc ces femmes à sortir des préjugés que la société marocaine crée. En aidant les clients à trouver le type de service qu’ils désirent, Serve&Help aide ces femmes à s’émanciper financièrement, qu’elles soient divorcées, vivant en milieu rural ou issues de milieux défavorisés.

Aujourd’hui, la startup compte près de 250 femmes inscrites. Les jeunes filles comptent sur le prix international pour attirer l’attention des clients et des femmes en recherche de travail. Les deux étudiantes marocaines insistent sur l’importance de ce genre d’initiatives durables et solidaires pour le développement de leur pays.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages