A lire aussi

17-06-2019 14:45

La culture marocaine célébrée à Liège

Le Consulat Général du Maroc à Liège a organisé, samedi, la quatrième édition de la journée…
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’oncologie est au cœur d’un congrès national à Rabat, réunissant une trentaine de spécialistes du Maroc et d’Afrique. Cet événement, organisé par l’Association marocaine de formation et de recherche en oncologie médicale (AMFROM), vient pour assurer le suivi des récents progrès scientifiques en matière de diagnostic et de traitement des maladies cancéreuses.

«Le Maroc englobe actuellement 90 oncologues. Une spécialité en croissance ces dernières années», indique le professeur Hassan Errihani, le président de l’AMFROM.

Parmi les thématiques traitées lors de ce congrès, on retrouve les différents types de traitement d’oncologie au Maroc, entre autres, la chirurgie, la radiothérapie pratiquée dans le but d’améliorer la longévité des patients.

La recherche clinique est le deuxième axe entamé lors du congrès. Sur ce point, professeur Errihani soutient que «Pour garantir plus de soins et améliorer la longévité des patients, les oncologues au Maroc ont créé une session de recherche clinique dans la région MENA en partenariat avec la Fondation Lalla Salma et l'IRC», détaille Errihani. Pour conclure, le troisième axe du congrès , concerne des sessions dédiées aux infirmiers oncologue ( tous types de cancer).

S’agissant du volet de prise en charge, le professeur Errihani a déclaré que le Maroc est parmi les rares pays ayant un «Program Access» aux médicaments innovants, lancé par la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer.

Ledit programme garantit l’accès aux médicaments «innovants», efficaces et dépourvus d’effets secondaires, sachant que leur coût est élevé.

Initié en 2009, le programme d’accès a permis aux patients démunis de bénéficier de thérapies contre le cancer qui répondent aux standards et protocoles internationaux. Ce programme a permis à plus de 1.500 patients de bénéficier, annuellement, des thérapies innovantes.

Depuis 2010, tous les patients bénéficiaires du RAMED ont pu bénéficier de ces médicaments grâce audit programme, sachant que le coût du traitement peut aller jusqu’à 500.000 DH.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages