A lire aussi

18-09-2019 12:00

Le Japon : Fermeture des facs des sciences humaines et sociales?

La décision vient suite à une lettre du ministre de l’Éducation demandant de «favoriser les…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les services de sécurité ont commencé récemment à tracer les applications sur les smartphones portant sur la localisation des radars de contrôle de la vitesse.
La DGSN considère que ces applications sont dangereuses, rapporte Al Massae dans son édition du mardi 31 janvier.


Le quotidien indique «qu’on assiste à un accroissement de ces applications dont certaines permettent même d'informer les conducteurs de la présence des radars et des barrages de contrôle à plusieurs kilomètres de distance».


En outre, il s'avère que certains conducteurs n’hésitent pas à prendre ces barrages en photo pour partager les clichés via ces mêmes applications», ajoute la même source.
«Les services de sécurité cherchent actuellement un moyen d’empêcher l’utilisation de ces applications qui, pour rappel, sont interdites par la loi.

Les dispositions du Code de la route prévoient d'ailleurs de lourdes sanctions à l'encontre de tout conducteur usant d’un appareil, de quelque nature qu'il soit, permettant de localiser les radars, en particulier les radars mobiles. Pour ce qui est des radars fixes, leur emplacement est connu».


S’ajoute à cela que la Direction générale de la sûreté nationale se penche sur une disposition réglementaire lui permettant d’inciter les opérateurs télécoms à censurer ces applications et à empêcher leur téléchargement, ajoute Al Massae.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages