A lire aussi

17-09-2019 12:50

Facebook et Instagram : Nouveaux outils pour les pages et les créateurs de vidéo

Plusieurs nouveautés ont été annoncées par Facebook et Instagram t afin de faciliter le travail des…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Une nouvelle étude devrait démarrer avant la fin du premier trimestre de cette année 2017 en vue de rendre la politique des barrages plus efficace et surtout plus respectueuse des nouvelles normes imposées par la loi portant sur la construction et la sécurité des barrages. Près de 6 mois après l’adoption du nouvel arsenal légal, le département chargé de l’eau veut collecter des données actualisées sur la classification des barrages selon les critères adoptés par la nouvelle loi.

À l’ordre du jour également se trouve la recherche de partenaires qui ont de l’expertise en matière d’assistance technique pour le contrôle des études et des travaux d’exécution des barrages et des aménagements des cours d’eau. Sur ce volet, «un diagnostic des barrages en exploitation devra être établi avec des propositions relatives aux travaux de réhabilitation», indique la feuille de route arrêtée pour le début de cette année. En ce qui concerne les cours d’eau, l’assistance recherchée consiste à l’estimation des crues ainsi que la validation du schéma de protection choisi. D’autres points à l’ordre du jour du diagnostic projeté renvoient aux normes requises lors du choix de sites des barrages ainsi que celles qui régissent les programmes de reconnaissances géologiques et la qualité des matériaux de construction.

Au stade de l’exploitation des barrages, l’étude devra élucider les modalités de visite, accompagnée de «propositions de solutions de réhabilitation et de mise à niveau» des barrages, selon l’étude projetée. Faut-il rappeler que le Plan national de l'eau (PNE) prévoit la construction de 30 nouveaux grands barrages d'ici 2030, selon les normes nouvelles à satisfaire pour les autorisations à construire ainsi que les exigences requises des études de conception. Le développement de l’offre hydrique et sa diversification se poursuivra avec 13 grands barrages en cours de réalisation, sachant que le pays compte 139 grands barrages, selon les dernières données du gouvernement. Les procédures d'obtention des autorisations ainsi que l’unification des règles de maintenance des barrages restent quant à elles prioritaires durant cette étape de mise en œuvre du PNE, qui mise sur une gouvernance efficace des organes chargés de son application. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages