A lire aussi

13-12-2019 14:40

L'ESJ Lille défend ses journalistes et s'accroche avec la Police sur Twitter

Deux étudiants de l’École supérieure de journalisme de Lille (ESJ) ont été interpellés ce jeudi 12…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

L'École Mohammadia d'ingénieurs (EMI) a célebré, mardi à Rabat, la remise des diplômes aux 389 lauréats de sa 56-ème promotion au titre de l'année 2018-2019.
Le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, qui présidait cette cérémonie, s'est félicité du taux de réussite de 99% enregistré par cette promotion, affirmant que ce chiffre est réalisé grâce au système strict de formation et à la vie universitaire adoptée par l'EMI.
Le ministère fournit des efforts considérables pour soutenir le système de formation de l'EMI qui ouvre notamment la porte aux étudiants étrangers, dont 8 lauréats ont décroché leurs diplômes au titre de cette année, dans le cadre du maintien des relations durables avec les pays africains, a-t-il relevé.
Pour sa part, le directeur de l’EMI, Moulay Larbi Abidi, a dressé le bilan des réalisations de l’EMI en matière de promotion de la qualité du programme de cette formation destinée aux ingénieurs.
L'EMI réserve une grande importance à la recherche scientifique, a précisé M. Abidi, notant que les recherches et les publications doctorales ont dépassé les 200 cette année et que le nombre des thèses soutenues ainsi que celui des étudiants inscrits en doctorat ont enregistré une augmentation considérable.
L’école a également obtenu plusieurs prix aux niveaux national et international et a conclu plusieurs accords en matière de mobilité internationale des étudiants de l'EMI et de double diplomation avec les meilleures écoles et universités à l’échelle internationale, s'est-il réjoui.
L’EMI a également organisé de nombreuses conférences scientifiques, ateliers de formation et rencontres scientifiques et a signé plus de 60 partenariats avec des établissements publics et privés, dont un avec l'Administration de la Défense nationale, a-t-il noté.
De son côté, Abed Chagar, le président de l’Association des Ingénieurs de l’École Mohammadia (AIEM), a mis en exergue le rôle de son association, considérée comme le plus grand groupement des lauréats au Maroc, à proposer des programmes d’accompagnement avec des outils différents pour faciliter aux nouveaux lauréats leur intégration dans le marché du travail.
Créée par Feu SM Mohamed V en 1959, l'EMI propose diverses filières de formation englobant différents domaines, notamment le génie civil, le génie électrique, le génie industriel et le génie informatique et a formé plusieurs lauréats ayant contribué de façon déterminante au développement de l’économie marocaine dans toutes ses composantes. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages