A lire aussi

22-08-2019 20:30

Chine-Afrique. Quelles leçons tirer du modèle chinois ?

Les pays africains ont une opportunité en or de profiter du savoir-faire chinois, dans le sillage…
Rejoignez nous sur :
Maroc

De source confirmée, le ministère de la Justice n’a pas été consulté par le ministère de l'Intérieur avant la publication du communiqué interdisant la publication de sondages pendant la période électorale.

À cet égard, «Les Inspirations ÉCO» a appris que, contrairement aux voix s’indignant du contenu de ce «communiqué sans fondement juridique», l’interdiction par l’Intérieur repose sur l’article 115 de la loi 11-57 régissant les référendums et les élections, et qui stipule exactement les restrictions et les sanctions reprises par le communiqué du département de Mohamed Hassad.

Cependant, l’on reproche, par la même source, une formulation approximative dudit communiqué et qui prêterait à confusion. Par ailleurs, les milieux médiatiques, dont des organes de presse adossés à des partis comme Al-Alam, considèrent «l’initiative de l’Intérieur injustifiée en l’absence de textes législatifs clairement établis» et arguent que «la loi 57-11 ne pourrait remplacer une loi ayant une émanation législative».

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages