A lire aussi

16-09-2019 11:06

16-09-2019

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Maroc
Le Maroc a été représenté à cette réunion par une délégation conduite par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida./DR

Le conseil de la Ligue arabe a dénoncé les «ingérences flagrantes» de l'Iran dans les affaires intérieures de l'Arabie saoudite, à travers les déclarations hostiles et provocatrices, suite à l'exécution de terroristes condamnés à mort dans le royaume. La Ligue arabe estime ainsi que ces propos étaient la cause directe de l'attaque des missions diplomatiques saoudiennes à Téhéran et à Machhad (nord de l'Iran).

Dans un communiqué rendu public à l'issue d'une session extraordinaire, tenue dimanche au Caire au niveau des ministres des Affaires étrangères, le conseil de la Ligue arabe a réaffirmé la solidarité avec l'Arabie saoudite. Il réitère également son soutien aux décisions et mesures prises par l’État saoudien dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme.
Le conseil de la Ligue arabe a appelé l'ensemble des pays et la communauté internationale à prendre des mesures sérieuses et efficaces pour empêcher la répétition de tels actes contre les représentations diplomatiques en Iran.

Il s'est indigné du fait que le gouvernement iranien n'ait pas pris les dispositions nécessaires pour protéger les missions diplomatiques de l'Arabie saoudite, soulignant que les pays arabes prendront une série de mesures adéquates pour faire face à ces attaques.

Le conseil a, par ailleurs, dénoncé la poursuite de l'occupation par l'Iran des trois îles appartenant aux Emirats arabes unis (petite et grande Tunb et Abu Moussa), la propagation de la discorde et l'appui aux organisations terroristes et extrémistes, leur entraînement et leur financement pour déstabiliser les pays du Conseil de la coopération du Golfe.

Il s'est également indigné de l'intervention de l'Iran dans la crise syrienne, avec ses répercussions graves sur l'avenir de ce pays et son intégrité, ainsi qu'au Yémen à travers l'appui aux rebelles contre le gouvernement légitime. Il a dans ce sens convenu de mettre en place de mécanismes pour contrer ces ingérences iraniennes.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par une délégation conduite par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, et comprenant notamment l'ambassadeur du Maroc en Egypte, délégué permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, Mohamed Saad Alami, et le directeur du Machrek arabe, du Golfe et des organisations arabes et islamiques au ministère des Affaires étrangères, Ahmed Tazi.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages