A lire aussi

19-08-2019 10:13

Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d’Afrique

Les chiffres alarmants de Humane society international (HSI) sur la vente de 100 bébés éléphants à…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Plus de trois conducteurs marocains sur cinq ont affirmé que, lors de l'achat d’une nouvelle voiture, c’est le critère de l'efficacité énergétique qui l’emporte sur celui de la puissance, ressort-il d'une enquête menée récemment par le constructeur automobile Ford.

Effectuée auprès de 727 conducteurs marocains depuis la page Facebook de Ford Motor Company, cette enquête révèle que 35% des Marocains interrogés ont mentionné le critère de l'économie de carburant comme étant prioritaire, en raison notamment de l'inquiétude liée à l’augmentation des prix du carburant (34%), mais aussi la question de la préservation de l'environnement (29%).

Certains des conducteurs sondés ont avoué recourir à certaines "tactiques" pour réussir à faire le maximum d’économies à la pompe, fait savoir la même source, citant à titre d’exemple, la préférence d'attendre que le prix de l'essence soit au plus bas avant de faire le plein (29%) et de ne se rendre que dans les stations-service où il est possible d'obtenir des promotions ou des ristournes (8,3%).

Cependant, les conducteurs interrogés ont déclaré, en grande majorité, qu'ils se contentaient simplement de remplir le réservoir de leur voiture à chaque fois que nécessaire, sans jamais vraiment faire attention aux prix à la pompe, fait ressortir l'enquête.

Ford indique également qu'un nombre important de ces conducteurs ont affirmé qu’ils étaient prêts à modifier leurs habitudes de conduite. Ainsi, près de 20% d’entre eux ont annoncé qu'ils étaient prêts à moins utiliser leurs voitures, tandis que 11% ont certifié qu'ils étaient désormais convaincus de la nécessité d’investir dans une voiture plus économe en carburant. Quelques-uns se sont dits qu'ils commenceraient à utiliser plus souvent les transports en commun, au moment où à peine 6% d'entre eux ont révélé leur intention de se procurer une voiture plus petite.

Ladite enquête, qui a également porté sur ce que les conducteurs feraient avec l’argent économisé sur leur carburant, fait savoir qu'un tiers des répondants (33,3%) ont déclaré que, s'ils réussissaient à réduire leurs dépenses en carburant à hauteur de 20% par mois, alors ils dépenseraient cet argent pour leur famille, 29% d’entre eux ont opté pour l'épargne, tandis que le reste a choisi de se payer des vacances ou rembourser les dettes.

Ford souligne, toutefois, que si les Marocains souhaitent ardemment se protéger contre les dépenses excessives à la pompe, un nombre important d’entre eux ignore quelles sont les stratégies à long terme pour réussir à économiser de l’argent sur le carburant. Lors de l'achat d'une nouvelle voiture, plus de la moitié (52%) des personnes interrogées admet ne pas prendre en compte le coût total du ratio "possession/consommation/entretien" d’un véhicule et à peine 14% d’entre eux ont reconnu qu'ils étaient prêts à investir plus d'argent pour acheter des voitures plus économes en énergie.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages