A lire aussi

19-09-2019 16:14

Les graves dégâts du non-Maghreb 

Le support d’information Maroc diplomatique, a lancé ce jeudi 19 septembre, son cycle de…
Rejoignez nous sur :
#MyStartup | En partenariat avec CCG

Faciliter l’accès aux soins de beauté et la prise de rendez-vous auprès des instituts de beauté, salons de coiffure ou spas. C’est l’objectif fi xé par El Hadji Magatte Diagne, à travers sa startup Elmadeal.

Pour aider les femmes à réserver dans les instituts de beauté, salons de coiffure ou spas qui les intéressent, El Hadji Magatte Diagne a fondé Elmadeal. Cette startup a pour objectif d’éviter les mauvaises surprises à ses clientes, en sélectionnant les bonnes adresses beauté selon plusieurs critères, dont l’hygiène, le cadre, l’accueil, la prestation et le rapport qualité/prix. Elmadeal a vu le jour il y a trois ans déjà à Dakar, ville natale de son fondateur.

«Nous ambitionnons de révolutionner le secteur de la beauté et du bienêtre, en accompagnant ses professionnels avec des outils numériques simples et sophistiqués, qui sont adaptés à leurs besoins et qui leur permettent de développer leur business», explique l’entrepreneur.

Au Sénégal, Elmadeal a déjà fait ses preuves: aujourd’hui, ce sont plus de 2.000 soins beauté et bien-être que le service a facilités, grâce à une équipe d’experts qui conseillent au mieux les 3.200 clientes d’Elmadeal. Après ce succès encourageant à Dakar, il était naturel pour El Hadji Magatte Diagne de voir grand et de tenter sa chance au Maroc.

«J’ai fait mes études supérieures en ingénierie des réseaux et systèmes à Casablanca. Ensuite, je me suis lancé dans une première aventure entrepreneuriale réussie. Le succès d’Elmadeal au Sénégal m’a persuadé de revenir à Casablanca pour y lancer ma startup», confie le jeune Sénégalais.

S’inspirant du business model de sites comme Hmizate. ma ou Superdeal.ma, Diagne a réalisé que, comme au Sénégal, le secteur de la beauté mérite plus d’attentions, constatant le réel besoin d’un espace pour centraliser les professionnels de la beauté et du bien-être.

Premiers pas au Maroc
Au début de 2018, El Hadji Magatte Diagne est revenu au Maroc avec pour objectif principal de lancer son projet. Une fois sur place, il a entendu parler d’Impact Lab (Numa à l’époque) avec lequel il a tout de suite pris contact: «J’ai rencontré l’équipe et j’ai été attiré par leur façon de travailler et leur sens de l’écoute surtout». Après moult discussions, les conseillers d’Impact Lab ont pu estimer le potentiel du projet. El Hadji Magatte Diagne a ensuite été invité à pitcher son projet devant un jury, qui l’a sélectionné avec plusieurs autres pour bénéficier de l’accompagnement de l’incubateur à Casablanca. «L’équipe m’a énormément aidé pour effectuer une étude de marché, affiner le projet et a même mis à ma disposition des moyens humains qui m’ont accompagné sur le terrain», se souvient Diagne.

Pendant sa période d’incubation, le jeune entrepreneur a dû mettre au point un prototype de son produit, une étape où l’aide financière octroyée par la CCG lui a été précieuse: «Grâce à Innov Idea de la CCG, j’ai pu développer un premier prototype pour tester le produit, commander les premières tablettes qui seront mises à la disposition de nos partenaires et ainsi lancer la startup», explique le startuppeur.

Pour le futur, El Hadji ambitionne de développer tout d’abord son projet au Maroc avant de s’attaquer au marché africain. Pour les jeunes porteurs de projets qui hésitent encore à se lancer, l’entrepreneur sénégalais se veut encourageant: «Aujourd’hui, ce qui n’était pas évident il y a quelques années, l’accès au financement en l’occurrence, l’est devenu avec des initiatives comme celle de la CCG. L’accompagnement a lui aussi été grandement facilité. Tout cet écosystème de startups est en rapide évolution, offrant toujours plus d’opportunités aux jeunes entrepreneurs. Alors, pourquoi attendre ?


CCG. Financement de l’innovation
Le Fonds Innov Invest est un dispositif complet déployé par la CCG pour le fi nancement de l’amorçage et des startups innovantes. Il fournit l’accompagnement et le fi nancement nécessaires aux jeunes porteurs de projets et startups innovantes. Ceux-ci doivent prendre contact avec les structures labellisées CCG et démontrer le potentiel et la faisabilité de leur projet basé sur une idée innovante. Comme le cas d’Elmadeal, ils peuvent aspirer à une subvention allant de 100.000 à 200.000 DH via Innov Idea. Sont fi nançables, au moyen de cette subvention, les dépenses couvrant les divers frais liés au projet et engagés par la cible éligible à l’instar de la souscription d’une assurance, des déplacements, de la communication et de l’abonnement à des bases de données.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages