A lire aussi

12-12-2019 21:09

Nouveau modèle de développement : Le roi désigne les membres de la Commission

Suite à la désignation par le roi Mohammed VI, le 19 novembre dernier, de M. Chakib Benmoussa, à la…
Rejoignez nous sur :
#MyStartup | En partenariat avec CCG

Dans une startup, outre l’idée du projet, le capital humain est le second aspect le plus important sur lequel vous devez vous concentrer. Sans une équipe compétente, l’entreprise ne fera pas ses preuves.

Plusieurs experts dans le domaine de la gestion des ressources humaines affirment que les employés sont une condition essentielle pour la vie d’une startup. Cela ne pourrait pas être plus vrai. Il suffit d’observer de près pour constater que la plupart des entreprises réputées de tous les secteurs, accordent une priorité extrême à l’élément humain. Parce que c’est un fait bien reconnu que si vos employés sont vos plus fervents partisans, rien ne peut vous empêcher d’atteindre vos objectifs. Nombreux sont ceux qui pensent que le département des ressources humaines consiste principalement à employer et à licencier. Mais c’est une idée fausse. Il est vrai que le recrutement est une des charges majeures de ce service. Mais, plus important encore, les services de ressources humaines sont responsables de la mise en place d’une politique de gestion de tous les employés et de développement de leurs talents, afin de rester en phase avec l’objectif de l’organisation. Une responsabilité qui se voit renforcée lorsqu’il s’agit des startups. Celles-ci ne préfèrent pas se fixer trop de règles, estimant qu’elles vont ralentir leur processus d’innovation ou de croissance. Chose qui pousse un grand nombre de ces startups à escamoter le volet RH. Pourtant, le service des ressources humaines est également là pour résoudre certains problèmes internes et assurer une meilleure pérennité à la startup.

Recrutement
Acteurs d’innovation et de nouvelles technologies, les fondateurs de startups recrutent souvent leurs employés via les réseaux sociaux. La plus grande partie du processus d’embauche reste donc très informelle. Avec la croissance de l’entreprise, ces actions pourraient être considérées comme étant peu professionnelles, dans la mesure où si le fondateur de la startup doit choisir plusieurs employés à la fois suivant cette même stratégie, il va construire sans le savoir l’image d’un recruteur «médiocre». Par conséquent, il doit proposer un processus durable qui suit les normes convenues dans le milieu professionnel. Le processus de recrutement peut sembler très facile, mais il nécessite de l’expérience dans la gestion des personnes et des connaissances en ressources humaines.

Formation et développement
Le manque de formation professionnelle est l’une des principales raisons du faible taux de rétention des employés parmi les entreprises en démarrage. Il est certain qu’un grand nombre de startups sont axées sur l’innovation, elles doivent donc dispenser une formation à leurs équipes pour obtenir les meilleurs résultats. De nombreux employés se trouvent frustrés à cause de cet aspect, se voyant obligés d’opter pour un autre employeur offrant de solides possibilités de formation et de perfectionnement de carrière. Il est de ce fait important pour une startup de porter un profond intérêt pour cet aspect dans sa politique de gestion des ressources humaines. Certes, pour une entreprise qui vient de se lancer, les dépenses sont parmi ses grandes préoccupations. Toutefois, le développement des talents des collaborateurs ne nécessite pas beaucoup d’investissements, mais nécessite une planification minutieuse. Pour éviter de grosses dépenses, le fondateur de la startup peut inciter son réseau à partager ses connaissances et expériences avec les membres de sa startup. Aussi, les employés qui sont experts dans certains domaines peuvent coacher les autres en interne. De cette manière, le startapeur pourra développer la connaissance de sa base d’employés à un coût minime.

Feedback
La plupart des startups ne disposent pas d’un système bien établi pour obtenir les réactions de leurs employés. Le feedback est un excellent moyen de savoir si les collaborateurs sont satisfaits de la façon dont ils sont gérés. Il faudrait ainsi leur fournir un moyen d’exprimer leurs opinions, leur insatisfaction et leurs plaintes concernant l’environnement au sein de la startup. Ces dernières rencontrent des blocages quand elles ne se soucient pas des retours de leurs employés. Les données collectées contribueront à l’amélioration du moral de l’équipe et à corriger les mauvaises pratiques existantes. En outre, ces données peuvent éventuellement aider le fondateur dans sa prise de décision concernant la promotion ou le licenciement d’un employé.


Aide et accompagnement des startups
Comme ils sont à leurs débuts, les fondateurs de startups ne savent pas forcément sur quels aspects se focaliser, lorsqu’il est question de gestion RH. Avec l’accompagnement d’incubateurs, comme ceux labellisés par la CCG, la tâche leur est grandement facilitée. Ces structures de soutien aux startups apportent l’aide et les connaissances nécessaires, pour mener à bien cette tâche ardue de politique RH. Les intéressés peuvent choisir, selon leur projet, parmi une large liste de structures à savoir APP Editor, Cluster Solaire, Impact Lab, R&D Maroc, Réseau Entreprendre Maroc, Start-up Maroc, CE3M, CEED Maroc, Cluster Menara, Enactus, Endeavor, Groupe SOS Maroc (Bidaya), Happy Ventures, H Seven, Kluster CFCIM et Moroccan CISE.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages