A lire aussi

19-06-2019 00:08

Rabat. Arrestation du chauffeur d'un autocar pour trafic de drogues

Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a arrêté, mardi, sur la base d'informations…
Rejoignez nous sur :
LES ÉCO PARTENAIRES

Éco-dômes, une startup fondée par Youness Ouazri, ambitionne de résoudre le problème de l’habitat insalubre au Maroc, via des constructions à base de terre naturelle moins chère, durable et surtout écologique.

Il est rare d’apercevoir des maisons à dôme, puisque ce type de structure est généralement utilisé pour les grands bâtiments publics, tels que les mosquées ou les cathédrales. Cependant, ce style de construction a incité une startup marocaine à le normaliser sur le plan écologique. En effet, c’est l’ingénieuse idée de Youness Ouazri, un ingénieur d’État en génie civil, lauréat de l’École hassania des Travaux publics à Casablanca, qui est également le fondateur et le gérant de la startup, «Éco-dôme Maroc». Avant de se lancer dans son aventure entrepreneuriale, le jeune Youness a travaillé pendant deux ans dans un bureau d'étude à Rabat en tant que chef de projet. «J’ai découvert les travaux de l’architecte irano-américain, Nader Khalili, qui a développé une technique de coffrage appelée la construction Super Adobe, qui consiste à empiler des sacs en polypropylène remplis d’un mélange de terre locale. En combinant cette technique avec mes propres recherches sur les techniques de construction marocaines ancestrales, le concept Éco-dôme a vu le jour en août 2016», raconte Youness qui a adopté ce concept et l’a adapté au contexte marocain et aux matériaux locaux. En effet, les matériaux utilisés par Youness assureront une isolation acoustique (insonorisation) et thermique. «La construction du logement est jusqu’à deux fois plus rapide que celle d’une maison conventionnelle», explique-t-il. En outre, ces structures authentiquement esthétiques résistent également aux tremblements de terre et aux catastrophes naturelles. Une fois ses recherches achevées, Youness Ouazri s’est vite lancé dans la création de son entreprise.

Le concept
Le but derrière la création de sa startup était, au début, de régler le problème de l’habitat insalubre au Maroc, en proposant une méthode de construction moins chère, durable et écologique. Mais par la suite, il s’est avéré que le projet avait un potentiel considérable en matière de construction des infrastructures destinées à l’éco-tourisme, notamment des gîtes, des maisons d’hôtes et des éco-lodges. «J’avais créé un concept unique et attrayant à fort potentiel et qui offre une grande valeur ajoutée, ce qui a séduit les investisseurs», se félicite-t-il.

Accompagnement
Afin de sortir son projet de terre, Youness Ouazri a sollicité l’aide du Réseau Entreprendre Maroc. «J’étais au courant des solutions proposées par la CCG à travers le réseau. Je me suis dit pourquoi ne pas suivre cette démarche, surtout que je recevais des retours très positifs de la part de l’incubateur de mon projet, par rapport à la pertinence des mécanismes de financement que la CCG propose, et surtout les opportunités de développement qu’elle pouvait m’offrir outre le financement». Dans l’objectif de soutenir les jeunes entrepreneurs de toutes les régions du Maroc, la CCG avait lancé le Fonds Innov Invest en octobre 2017. S’en est suivie une première labellisation de six structures d’accompagnement, à savoir Réseau Entreprendre Maroc, Cluster Solaire, StartUp Maroc, R&D Maroc, La Factory et NUMA. Youness Ouazri a pris contact avec Réseau Entreprendre Maroc en juin 2018 pour entamer un processus de financement étalé sur 4 étapes. Après la validation de son innovation par un expert en BTP, l’entrepreneur a dû établir un business plan en suivant un canevas proposé par le réseau. Une fois le plan finalisé, il a rencontré 5 cadres faisant partie du réseau, chacun expert dans un domaine particulier. Normalement, une startup a besoin de 3 validations sur 5, mais Éco-dômes a convaincu les cinq membres du jury. Enfin, Youness a présenté son projet devant un comité d’engagement du Réseau Entreprendre Maroc, formé de 10 membres, une présentation suivie d’une séance de questions et réponses. Après cette démarche, Youness Ouazri a bénéficié du produit Innov Start de la CCG, qui est un prêt d’honneur d’une valeur de 250.000 DH. Ce fonds a servi à l’achat du matériel et à la formation de la main-d’œuvre pour étoffer l’équipe de la startup. «Le parcours a été riche en apprentissages et m’a permis de maîtriser certains aspects du projet qui m’étaient méconnus avant», conclue Youness.

Réalisations
Aujourd’hui, Éco-dômes est en plein essor ! Sa première référence est une maison de 72 m² qui a été construite par l’équipe à Sidi Allal Bahraoui, dans la région de Rabat et est actuellement habitée par une famille de cinq personnes. Un autre Éco-dôme de 250 m² a ensuite vu le jour dans la région d’Agouim, près de Ouarzazate, il fait office d’un centre culturel au niveau de la région. En général, les constructions à dômes nécessitent une autorisation spéciale. Ainsi, avant d’entamer ses chantiers, la startup doit suivre un long processus auprès des autorités pour obtenir les validations nécessaires. De plus, le matériau utilisé étant à base de terre, les ingénieurs doivent soumettre également des garanties de stabilité de la structure à construire. Mais rien ne semble arrêter le startupeur qui dispose d’un carnet de commandes bien prometteur. «Nous sommes en négociation avec le ministère de l’Urbanisme afin de mettre au point une démarche spécifique pour l’obtention d’autorisations pour ce genre de constructions dans des zones urbaines», confie Youness. 


La solution Innov Start de la CCG

Porteur de projet ou entreprise nouvellement créée, dont la candidature a été validée par une structure labellisée par la CCG et souhaitant démontrer le potentiel et la faisabilité de leur projet basé sur une idée innovante, peuvent aspirer à bénéficier du produit Innov Start proposé par la CCG. Ce financement est octroyé sous forme de prêt d’honneur, plafonné à 250.000 dirhams par porteur de projet et 500.000 DH si le projet est porté par deux personnes ou plus. Il est par ailleurs conditionné par la conclusion d’une convention d’accompagnement entre la startup ou le porteur de projet éligible et la structure labellisée.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages