A lire aussi

25-09-2018 10:07

L’ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC

Sept pays africains participent, jusqu’au 26 septembre à l’INPT, à la 3ème session de formation sur…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Weekend

La 8e édition du festival Taragalte «Afrik Elles» célèbre l'héritage nomade et la musique du monde ainsi que la 4e édition de la caravane «pour la promotion de la paix et de la tolérance au Sahara et au Sahel», du 27 au 29 octobre à Mhamid El Ghizlane.

Rendez-vous culturel et artistique incontournable pour les passionnés de la vie nomade et du désert, Taragalte promet, comme à l’accoutumée, une programmation riche et variée, mariant spectacles musicaux, ateliers de formation, présentations du savoir vivre, mode de vie nomade et conférences. L’édition «Afrik Elles» met à l’honneur les femmes du continent, et en particulier celles issues du milieu saharien au travers de ses traditions, sa vie de tous les jours, ainsi que son combat, ses chants quotidiens et sa musique douce et expressive.

Un festival qui pense
L’agenda de cette manifestation internationale d’ampleur, au vu des flux croissants de touristes, de chercheurs et de spécialistes, sera assez prometteur, avec de nombreux ateliers et expositions qui traiteront de la protection de l’environnement, des tables rondes autour du Tourisme durable dans la région, de la désertification et du palmier (feuilles, bois, fruits, etc.) arbre symbole et vital de la région. Et pour renforcer l’objectif majeur de cette manifestation, le festival ouvre des axes forts d'échange entre le Maroc et l'Afrique subsaharienne. C’est dans ce contexte qu’intervient la Caravane culturelle pour la Paix, qui est un projet de coopération sahelo-transsaharien née de la volonté des trois festivals (Festival Taragalte du Maroc, Festival au Désert et Festival sur le Niger au Mali) de promouvoir le dialogue, la paix, la diversité culturelle, et la cohésion sociale, dans le sahel et dans le Sahara, mais aussi de développer et de valoriser les expressions culturelles et artistiques de l’Afrique, tout en encourageant les échanges culturels et la sensibilisation pour la protection de l’environnement, ce projet est soutenu par la Fondation Doen des Pays-Bas. «La diversité culturelle facteur de paix et de développement» et «Femme, culture et développement» seront des thématiques essentielles traitées durant le festival par une pléiade de chercheurs et de spécialistes accueillis pour cette occasion, tels que Hassan Aourid, Saida Azizi, Ghita Khaldi, Manny Ansar, Alain Weber, Perla Cohen, Mamou Daffé, Sandrine le Cloz…Cette approche sera renforcée  tout au long du festival avec une mise en lumière du partage et de l’expérience des femmes, notamment celles issues du projet Carpet of Life.

Un festival qui chante et danse
Sur la scène principale, comme sur les scènes secondaires du festival, le grand public aura rendez-vous avec des artistes ayant un lien avec les thématiques du festival, à commencer par la marraine du festival, la chanteuse  Oum, et son parrain, Aziz Sahmaoui. De nombreux pays (Algérie, France, Mali, Niger, État-Unis, Maroc, Mauritanie, Pays-Bas, Pologne, Canada, etc.) seront représentés par le biais d’artistes, créateurs et spécialistes dans les domaines de l’art et de la culture. Cette édition sera notamment marquée par la présence de figures artistiques emblématiques telles que Lalla Badi, Les Filles de Illighadad, Ali Farka Touré Band, Gabacho Maroc et Sahel Blues. Une place importante sera donnée aux groupes populaires de la région (Gnaoua, Ahidous, Aqalal, Rokba et Chamra, etc.) dans le cadre du projet initié par le festival et soutenu par le Fonds des ambassadeurs pour la préservation culturelle de l’ambassade des États-Unis au Maroc, ainsi qu’aux jeunes talents (Jeunes de M’ Hamid, Ajial Mhamid, Daraa Tribes, groupe Chigaga, Tarwa Teneré) pour mettre en lumière et faire vivre les traditions ancestrales.     

Le festival comprendra aussi un séjour d’échange entre des musiciens autochtones du Canada, RedTail Spirit Singers et un groupe de jeunes musiciens de la région, Génération Taragalte. Les deux groupes collaboreront dans le cadre d’une résidence musicale de 5 jours, en amont du festival, une occasion unique pour les deux groupes de partager leur savoir-faire, leurs talents, leurs coutumes et leur patrimoine culturel musical.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages