A lire aussi

27-06-2017 16:50

Tunisie-Nigéria : Essebsi pour un axe Tunis-Abuja fort

Image par défaut
Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi a reçu, jeudi dernier, le ministre nigérian des Affaires…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / PME

Ils sont brillants, déterminés, précurseurs dans divers secteurs et nourrissent tous une seule et même ambition : décrocher le Graal de la labellisation Endeavor. Trente entrepreneurs venus du monde entier «pichent» devant des entrepreneurs prestigieux pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Lancée en 2013, la branche marocaine d’Endeavor a déjà imposé sa marque et fait valoir le vivier d’entrepreneurs dont regorge le pays en présentant trois profils à fort potentiel de croissance.

Passionnés, chercheurs, stars … ces différents types de profils d’entrepreneurs se sont tous donnés rendez-vous cette semaine à Marrakech pour le 61e «International selection panel» d’Endeavor. Ils sont brillants, déterminés, précurseurs dans divers secteurs et nourrissent tous une seule et même ambition : décrocher le graal de la labellisation Endeavor. Ce programme international propose aujourd’hui d’accompagner les entreprises à fort potentiel de croissance pour en faire des champions dans le monde du business. Lancée en 2013, la branche marocaine d’Endeavor a déjà imposé sa marque et fait valoir le vivier d’entrepreneurs dont regorge le pays. «Nous avons présenté trois entrepreneurs marocains à cette compétition de Marrakech et nous comptons, à la sélection internationale de Mexico qui se tiendra en décembre prochain, présenter trois nouveaux entrepreneurs», explique Amine Hazzaz, directeur général d’Endeavor Maroc. Ces entrepreneurs rejoindront donc leurs compatriotes marocains Youssef Chakour, patron de Kilimandjaro, Mourad Mekouar, patron de M2T et Kamal Reggad de Menara Click (groupe qui englobe Hmizate, Hmall et Vayago), déjà labellisés Endeavor.

Des entrepreneurs «hors pairs»
Ils s’appellent Tarik Fadli, Leila Laraki et ils sont les porte-drapeaux du Maroc lors de cette compétitions internationale ; tous deux sélectionnés par le bord marocain d’Endeavor, ils ont suivi le processus de sélection d’Endeavor pour pouvoir aujourd’hui défendre leurs projets auprès de personnalités du monde du business venus des quatre coins du monde. «Le processus de sélection a duré presque un an, nous avons rencontré des coachs et des mentors Endeavor. J’ai eu moi-même une série de rencontres avec des gens fascinants, des profils qui ont réussi au Maroc et à l’étranger. C’était une expérience qui nous a permis de revoir notre propre projet sous différents angles», témoigne Tarik Fadli, pdg d’Algo Consulting group. Avant d’ajouter : «Si nous sommes labellisés entrepreneurs Endeavor, cela nous permettra d’avoir accès au réseau Endavor monde et à de nouveaux marchés, des évènements de fun raising».

Et cette reconnaissance, Tarik Fadli en a besoin comme levier de croissance pour son entreprise à impact citoyen. Cependant pour y parvenir, il faudra convaincre un jury composé de patrons prestigieux qui ont une idée très précise des critères que doivent remplir les entrepreneurs en lice. «Nous avons pour mission de sélectionner des entreprises sur la base de critères bien précis. Nous recherchons des entreprises à fort potentiel de croissance qui pourraient devenir des entreprises internationales», explique un membre du jury. Avant d’ajouter : «Nous jugeons de notre point de vue en tant qu’entrepreneurs sur la base de notre expérience.

L’entreprise doit présenter une garantie de survie sur le marché et une capacité à se développer et à pérenniser». Pour ce faire, le levier Endeavor avec son réseau d’entrepreneurs prestigieux est un Graal à décrocher pour les trente entrepreneurs en lice dans cette compétition internationale. À l’heure où nous mettions sous presse, le dernier round de la compétition se poursuivait pour désigner les entreprises dont le potentiel pourrait en faire les futurs mastodontes de l’entrepreneuriat mondial.


 

Tarik Fadli
Pdg d’Algo Consulting Group

Algo Consulting Group est une SSII spécialisée dans le conseil en informatique qui célèbre 8 ans d’existence cette année. Nous opérons au Maroc et sur le contiennent africain. Depuis bientôt deux ans nous portons un projet citoyen lié à la dématérialisation des services administratifs les plus utilisés par les Marocains/Africains …Il s’agit de la légalisation de signature, copie/conforme, extrait d’acte de naissance, certificat de résidence ou encore la déclaration de perte. Nous estimons que ces services ne sont pas encore dématérialisés et peuvent l’être grâce à une solution innovante qui est composée d’application mobile, de site web et d’un kiosque biométrique de dématérialisation et de légalisation qui permet de renforcer la confiance sociétale entre l’administration et l’administré. Cela lui permet ainsi d’effectuer ses demandes à distance sans se déplacer à la commune, ceci en fournissant à l’ensemble des communes la solution gratuitement en mode partenariat public privé.

Pour citoyen il s’agit d’un service de qualité avec traçabilité et fiabilité. Pour l’administration, cette solution lui permet d’être centré sur le citoyen en améliorant son image et en gagnant en efficacité. Il s’agit, à titre d’exemple, de remplacer à terme les timbres qui sont coûteux à imprimer par des QR codes uniques et plus sécurisés. Cela permet d’augmenter les gains de l’État en termes de timbre de services. Nous avons gagné grâce à cette solution plusieurs prix dont on est aujourd’hui très fiers aux niveaux national et international. Nous souhaitons exporter cette technologie en Afrique et au Moyen-Orient. Nous sommes accompagnés par le ministère de la Modernisation sur la commune Fquih Ben Salah dans laquelle nous testons le concept. Nous avons également présenté notre concept au wali de Casablanca qui était très intéressé par le projet.

Nous espérons voir un appel d’offres bientôt lancé et sur lequel nous allons nous positionner et proposer une solution inédite à Casablanca. Nous sommes confiants que si nous arrivons à bien opérer à Casablanca ce serait un bon début en servant plus de 5 millions de citoyens marocains. Notre population cible est composée de tous les Marocains qui doivent avoir accès à ces services, ceci en deux modes qui prennent en compte les gens connectés et les gens non connectés. Enfin, notre solution a été orientée de façon à voir en chaque problème une opportunité. Nous avons essayé de résoudre 22 problèmes généralement rencontrés dans les procédures administratives en une seule solution.   

Leila Laraki
Pdg de Linea Luxe

Linéa Luxe est une entreprise spécialisée dans le packaging de luxe. Nous réalisons des écrins en bois ou en cuir que nous exportons à des clients très prestigieux. Ces produits correspondent à leur design et sont produits en respectant leur cahier des charges. Nous ciblons les marchés suisses avec plus spécialement le marché de la montre et du bijou. Notre know-how est dans la fabrication de l’écrin et des présentoirs pour l’horlogerie et la bijouterie de luxe. Depuis quelques temps nous nous consacrons aux ventes aux États-Unis. C’est aussi un très grand marché qui est certainement différent dans lequel nous voulons développer la marque marocaine de packaging de luxe qui produit de beaux coffrets à bijoux sur le marché américain. Le marché marocain est différent, plus ponctuel et la demande est beaucoup plus petite qu’un marché suisse qui représente 600 millions de dollars.

Nous essayons actuellement de nous mettre au même niveau que nos concurrents déjà présents en Suisse et en France en atteignant à terme les mêmes chiffres d’affaires. Aujourd’hui nous sommes à 140 employés avec un chiffre d’affaires qui tourne autour de 2 millions de dollars, je pense que nous pouvons vraiment évoluer et accroître ce chiffre à 30 millions de dollars dans les 5 à 8 années à venir. C’est faisable dans le sens où nous fabriquons un produit déjà bien reçu sur nos marchés cibles. Aujourd’hui, nous avons déjà des marchés assez considérables pour la taille de notre société mais avec les prévisions que nous avons et l’investissement que nous pensons mettre en place d’ici la fin de l’année, en 2016 nous doublerons le revenu pour un bon trend de croissance. Nous produisons déjà des quantités très importantes avec plus de 140 employés. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages