A lire aussi

29-09-2016 12:30

Agriculture : L’initiative «Triple A» validée à Marrakech

Une trentaine de ministres africains de l’Agriculture se sont donné rendez-vous dans la ville ocre,…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / PME

Une étude récemment menée par Rekrute relève que 74% des salariés actuellement en poste sont prêts à recommander leur entreprise à d’autres personnes. 85% des salariés recherchent souvent ou toujours des informations avant de postuler à une offre d’emploi, ce qui confirme l'importance de la marque employeur dans l'attraction des talents.

Soigner son image et sa «marque employeur», c’est la recommandation  de la dernière étude menée par Rekrute. Plus de 80% des interrogés dans le cadre de cette étude estiment qu’une bonne image employeur a un impact important  sur la volonté d’évoluer au sein de l’entreprise, la productivité et la motivation individuelle. La marque employeur exerce donc un impact majeur sur les performances de l’entreprise et la fidélisation des talents. Aujourd’hui, selon les statistiques communiquées dans le cadre de la récente étude de Rekrute, il s’avère que 74% des salariés actuellement en poste sont prêts à recommander leur entreprise à d’autres personnes. Au-delà de la fierté d’appartenance, les personnes intéressée par la réputation de l’entreprise vont aujourd’hui au-delà du traditionnel bouche-à-oreille pour s’appuyer davantage sur les informations récoltées sur le web.

Importance de la «e-réputation»
La recherche d’information est en effet devenue systématique. C’est concrètement ce que démontrent les statistiques de l’étude Rekrute. 85% des salariés recherchent souvent ou toujours des informations avant de postuler à une offre d’emploi. Les moteurs de recherche constitueraient aujourd’hui la première source d’informations sur les entreprises, avec un pourcentage de 88%, suivis de près par les sites internet des entreprises avec 80%. Une bonne image employeur passe par donc par une présence accrue sur le web à travers une gestion efficiente du site internet de l’entreprise et du community management. En complément d’information, la source d’information considérée comme étant la plus fiable reste, malgré tout, les contacts personnels. D’où le fait de prendre conscience que le bouche-à-oreille peut influencer négativement la construction de l’image employeur.     

Attirer les talents C’est dans ce sens que les experts relèvent l’importance d’une communication interne efficace qui fédère les collaborateurs autour de valeurs solides tout en entretenant leur image employeur, en étant présentes sur le web à travers des articles sur leur stratégie ou encore des interviews du top management. L’impact de la réputation de l’entreprise se traduit également par la construction de sa marque employeur; en d’autre termes, par sa capacité à attirer les talents. 64% des interrogés ont en effet déjà abandonné l’idée de postuler au sein d’une entreprise suite à des informations négatives la concernant. Les informations négatives sur le web seraient, selon  l’étude, souvent issues de rumeurs de personnes mal intentionnées ou d’avis négatifs laissés sur les forums ou les réseaux sociaux, ce qui confirme l’importance de surveiller sa e-réputation et d’être très à l’écoute de son public. Dans cet ordre d’idées, l'étude démontre que les personnes en poste sont un peu plus conscientes de l’importance de faire partie d’une entreprise ayant une bonne image employeur. Pour ces deux catégories, l’envoi de candidatures spontanées est un réflexe moins présent que la réponse à des offres d’emploi. Dans ce sens, une entreprise ayant une mauvaise réputation repousse les talents. 88% des interrogés affirment ne pas avoir l’intention de postuler auprès d’une entreprise qui en a une mauvaise. Cependant, 63% se disent prêts à «tenter leur chance» en postulant auprès d’une entreprise méconnue.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO