Imprimer
Affichages : 1804

Après 5 années d’attentisme, le marché actions a fini par retrouver son dynamisme d’il y a plus de 10 ans. Le Masi affiche une hausse annuelle de 30,46%, soit presque le même niveau qu’en 2003.

Le marché actions clôture 2016 sur une bonne performance. Un Masi qui affiche une performance annuelle de 30,46% est une prouesse qui n'a plus été observée depuis 5 ans. En effet, l’indice de toute la place avait affiché des contre-performances à deux chiffres en 2011 (-12,86%) et 2012 (-15,13%) avant de s’alléger en 2013 à -2,62% pour finir en territoire positif en 2014 avec une performance de 5,55%. Toutefois, alors que les analystes tablaient sur une année 2015 placée sous le signe de la hausse, l’année s’était soldée sur une évolution négative de 7,22%. En cette année 2016, plusieurs facteurs ont contribué à la dynamique du marché actions. À leur tête, la méforme du marché obligataire. La baisse des taux avait engendré une affluence vers le marché actions. Cet engouement s’est davantage prononcé le dernier mois de l’année sous l’impulsion des institutionnels et des gestionnaires de fonds, explique un analyste de la place. En effet, ceux-ci, préparant les portefeuilles pour 2017, ont exercé une forte pression acheteuse, notamment au cours des deux dernières semaines de décembre.

Les bons résultats
Toutefois, les analystes tempèrent en précisant que cette situation particulière n’explique pas à elle seule le dynamisme du marché. En effet, les bonnes réalisations des sociétés cotées au premier semestre de 2016, affichant ainsi des fondamentaux solides, ont fortement contribué au regain de confiance des investisseurs. En témoignent d’ailleurs les résultats de l’indice de confiance élaboré chaque trimestre par Attijari Intermédiation, dans sa dernière livraison, qui relatait une baisse sensible de l’aversion au risque des investisseurs. Ces mêmes analystes constataient également une baisse de la prime de risque actions. Un autre analyste rappelle à juste titre que cette tendance haussière s’est fait ressentir dès septembre, mois coïncidant avec la publication des résultats semestriels.

Une situation rare
Pour les analystes d’Attijari Intermédiation qui s’exprimaient dans une note sur ce marché, il s’agit d’une «situation rarement observée sur le marché actions. Il s’agit de la conjonction de trois facteurs favorables à la performance boursière, à savoir une croissance solide des profits des sociétés cotées, une baisse sensible de l’aversion au risque des investisseurs et enfin un afflux important de liquidités vers le marché actions». Cette hausse vient donc couronner un attentisme de 5 ans, durant lesquels les investisseurs subissaient les conséquences de la décélération de la croissance bénéficiaire des sociétés cotées et de l’accentuation de l’aversion au risque. «Cette dernière était alimentée par des facteurs géopolitiques ainsi que les difficultés financières de plusieurs secteurs de la cote, à l’image de l’immobilier, du raffinage et de la sidérurgie», expliquent les analystes d’Attijari Intermédiation.

Les avis divergent concernant 2017
Pour ce qui est des perspectives de 2017, les analystes sondés ont des avis plutôt disparates. Pour certains, l’effet d'éviction constaté du marché obligataire vers le marché actions pourrait se voir interrompre, et pour cause, une hausse du pétrole est fortement probable au cours de 2017, ce qui amènerait le Trésor à sortir davantage sur le marché, exerçant une hausse sur les taux. Ils soulignent par ailleurs que si les résultats des sociétés cotées sont bons, il est clair qu’il y aura un soutien à cette tendance haussière observée sur le marché. Un autre analyste ajoute que le dynamisme du marché avec une volatilité et une volumétrie de taille est l'option la plus sûre. Quant à la tendance, il souligne qu’il est difficile de la prédire. Les analystes d’Attijari Intermédiation sont plutôt confiants quant à l'installation d’une tendance haussière durable, toutefois conditionnée. Ils  croient, en effet, «que l’environnement boursier en 2017 demeure très favorable pour les titres de qualité offrant un couple Croissance/Rendement attractif.

Pour le choix de notre sélection de valeurs, nous mettons l’accent sur des critères tangibles tels que la croissance des bénéfices, la distribution des dividendes et la qualité du bilan. (...). Au final, nous sommes convaincus que le marché actions sera l’une des principales sources d’opportunités en 2017». Ils ajoutent aussi que «le marché actions profiterait en 2017 d’un afflux important de liquidité, soutenu par un creusement durable des «spreads» entre les rendements obligataires et ceux des actions». Ils s’attendent aussi à ce que les années 2016 et 2017 marquent une hausse solide des bénéfices des sociétés cotées de plus de 11% par an, et ce, après plusieurs années de faible croissance.