A lire aussi

10-12-2019 11:11

COP25: Ouverture du Segment ministériel de haut niveau avec la participation du Maroc

Les travaux du Segment ministériel de haut niveau de la 25è Conférence des Nations Unies sur le…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Épargne & Invest

Marché Actions
En l’absence de nouveaux stimulateurs, les indices boursiers se maintiennent dans leur trading range. Même l’annonce faite sur les rebalencements prévus des indices MSCI qui entrera en vigueur fin novembre n’a que très peu émoustillé le marché. Au final, le principal indice du marché, le MASI, boucle la semaine sur une hausse limitée de 0,41% à 11.626 pts. Même comportement pour le MADEX qui grimpe de 0,43% à 9.475 pts. Compte tenu de cela, la performance annuelle se situe désormais à 2,31% pour le premier indice et à 2,63% pour le second. Côté flux, les volumes échangés avoisinent les 670 MDH. Ils sont traités en totalité sur le marché central. La bancaire ATW draine le volume le plus important avec 98 MDH, l’équivalent de 15% du flux hebdomadaire. La valeur clôture à 476 DH en hausse modérée de 0,63%. Au niveau de la physionomie, la balance penche légèrement du côté de la hausse, avec 30 valeurs qui finissent la période en hausse contre 21 en baisse tandis que 24 demeurent inchangées.

Marché Monétaire
Fragilisé par la baisse de 4 MMDH de l’encours de la monnaie centrale, le marché monétaire a connu un léger resserrement au cours de cette semaine. Cette situation s’est fait sentir sur l’avancement des banques de la place dans la constitution de la réserve obligatoire. Le solde de cette dernière a, en effet, baissé de 17,35 MMDH pour s’afficher à 11,56 MMDH. Du côté du Trésor, ce dernier a continué d’injecter de la liquidité pour un volume quotidien moyen de 3 MMDH. Dans ce contexte, les taux monétaires ont légèrement augmenté. Ils ont traité à 2,27% pour le TMP interbancaire et 2,24% pour le repo jj.

Marché obligataire
Au titre de cette séance primaire, le Trésor a retenu un montant de 1,5 MMDH. Il s’est servi dans une demande relativement faible, se limitant à 4 MMDH. Cette dernière a été orientée vers le 5 ans et le 15 ans qui ont représenté respectivement 49% et 45% de la demande globale. Le reliquat a été proposé sur le 26 Sem (100 MDH) et le 52 Sem (150 MDH). Face à cela, le Trésor a retenu 1 MMDH sur le 15 ans avant de boucler son besoin sur le 5 ans en y retenant 500 MDH. En termes de taux, le 15 ans et le 5 ans ont perdu respectivement 10,1 pbs et 6,1 pbs pour ressortir désormais à 2,45% et 3,10%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages