Imprimer
Affichages : 124

Marché Actions
Après un mois d’août chargé par les publications trimestrielles des sociétés de la cote, le dynamisme rechute à la Bourse de Casablanca. Seuls 275 MDH ont ainsi changé de mains sur le marché central cette semaine contre 537 MDH une semaine plus tôt. Le marché de blocs n’a pour sa part pas fait l’objet d’aucune transaction. S’agissant des valeurs les plus actives, Label’Vie arrive en pole position avec un volume d’affaires de 59,9 MDH. La valeur qui canalise 21,8% du flux hebdomadaire trouve un nouveau prix d’équilibre à 2.700 DH. Arrive ensuite ATW qui mobilise 54,9 MDH et clôture en retrait de 1,13% à 477,05 DH. En troisième position, on retrouve IAM qui canalise 37,7 MDH et se rétracte à son tour de 1,14% à 143,5 DH.
Côté performance, le marché pique du nez sous le poids de la correction des principales capitalisations. Le principal indice du marché, le MASI, affiche ainsi une variation négative de 1,01% à 11.592 pts. Il en va de même pour le Madex qui se rétracte de 1,04% à 9.443 pts. La performance annuelle revient ainsi à 2,01% pour le premier indice et à 2,28% pour le second.

Marché Monétaire
Le retour de la monnaie fiduciaire continue d’exercer un effet expansif sur la liquidité bancaire. Ainsi les banques de la place avancent confortablement dans la constitution de la réserve obligatoire et ceci en dépit de la ponction de 1,4 MMDH effectuée par la Banque centrale par le biais de ses avances à 7 jours. Ces dernières ont pu en effet cumuler pas moins de 36 MMDH d’excédents en 8 jours seulement. Du côté du Trésor, ce dernier a continué d’animer le marché par le biais de ses placements d’excédents de trésorerie. Le volume quotidien moyen de ses injections a avoisiné les 3 MMDH. Dans ce contexte, les taux monétaires ont traité à 2,20% pour la pension livrée jj et 2,27% pour le TMP interbancaire.

Marché obligataire
Au titre de cette deuxième séance primaire à règlement en septembre, le Trésor a Au titre de cette deuxième séance primaire à règlement en septembre, le Trésor a retenu un montant de 1,5 MMDH. Il porte ainsi le volume de ses interventions mensuelles à 3 MMDH pour un besoin compris entre 9 et 9,5 MMDH. De leur côté, les investisseurs ont manifesté une demande relativement modeste ne dépassant pas les 5,5 MMDH. Elle a été majoritairement orientée vers le 2 ans qui en a capté 65%. Le reliquat a été soumissionné sur le 52 Sem (1,3 MMDH) et le 13 Sem (500 MDH). Face à cela, le Trésor a retenu 950 MDH sur le 52 Sem à 2,31%, 450 MDH sur le 2 ans à 2,39% et 100 MDH sur le 13 Sem à 2,19%.