A lire aussi

23-04-2019 12:30

Festival Mawazine : le Hip Hop prend ses quartiers à l'OLM Souissi

Quatre grandes figures du rap: BigFlo & Oli, Dadju, Orelsan et Future se produiront les 23 au 24…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Épargne & Invest

Marché actions

L’accélération du rythme de publication des résultats annuels des sociétés de la cote profi te au marché boursier qui gagne en volatilité, mais sans pour autant dénouer avec l’orientation baissière qui perdure depuis six semaines. Dans ce climat, l’indice de toutes les valeurs cotées paraphe une contreperformance de 0,12% à 10.965 pts. Il en va de même pour le baromètre des valeurs les plus liquides qui boucle la semaine sur un retrait de 0,13% à 8.897 pts. De fait, la contreperformance annuelle est ramenée à 3,51% pour le premier indice et à 3,63% pour le second. Côte dynamisme, un léger mieux est ressenti mais les flux drainés continuent de tourner à des niveaux relativement bas. Dans le détail, le marché central canalise un volume quotidien moyen de 83 MDH, contre 58 MDH une semaine plus tôt. Les plus importants volumes sont enregistrés par ATW qui draine 88 MDH, l’équivalent de 21% du flux hebdomadaire global. La valeur clôture à 426 DH, en baisse de 1,21% sur une semaine.

Marché monétaire 

Eu égard à l’importance de leur excédent, les banques de la place ont ralenti leur rythme de constitution de la réserve obligatoire au cours de cette semaine. Par conséquent, leur excédent s’est effrité de près de 11 MMDH pour atteindre 26,7 MMDH. Dans ce contexte de détente de la demande sur le cash, les taux monétaires ont légèrement baissé. Le taux repo jj a atteint un plus bas de 2,18% tandis que le TMP interbancaire a reculé à 2,25% en moyenne. Du côté des opérations de BAM et du Trésor, l’institut d’émission a ponctionné 1 MMDH sur ses avances à 7j alors que l’argentier du Royaume a procédé à des placements quotidiens moyens de près 1,7 MMDH.

Marche obligataire 

Au titre de cette dernière séance primaire à règlement en mars, le Trésor a retenu un faible volume de 500 MDH. Il porte ainsi le volume de ses interventions mensuelles à 6,1 MMDH pour des tombées en capital de 2,8 MMDH. De leur côté, les investisseurs ont manifesté une demande relativement modeste qui s’est limitée à 4,6 MMDH. Cette dernière a été majoritairement orientée vers le 2 ans qui a représenté 58% des soumissions. Le reliquat a été proposé sur le 52 Sem (1,7 MMDH) et le 13 Sem (200 MDH). Face à cela, le Trésor a financé l’essentiel de son besoin sur le 52 Sem (400 MDH) à 2,34% avant de le boucler sur le 2 ans en y adjugeant 100 MDH à 2,43%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages