A lire aussi

12-06-2019 16:13

Elle est halal... et c'est la première boîte de nuit en Arabie Saoudite

L’annonce de l’ouverture de la première boîte de nuit en Arabie Saoudite affole la toile. Les…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Attendu depuis des mois, le Mokka X arrive enfin dans le réseau de CFAO Motors Maroc et fait une entrée remarquée dans le segment des SUV en débarquant uniquement dans une version suréquipée. Un pari audacieux dont l’objectif est de faire immédiatement une bonne impression.

Contrairement à une idée reçue, Opel s’est essayé aux véhicules surélevés bien avant d’autres constructeurs généralistes européens. L’on se souvient encore du Frontera qui avait vu le jour au début des années 90 ou encore de l’Antara qui a anticipé la vague des SUV compacts européens en 2006. Deux expériences qui méritent d’être rappelées au moment où l’on aborde l’actuel représentant de la marque à l’éclair dans le segment le plus en vogue du moment, celui des SUV. Lancé en 2012, le Mokka avait totalisé plus de 500.000 ventes durant sa première phase avant de subir un profond remaniement en 2016. Il en ressort avec un regard inédit et la lettre «X» comme suffixe. Celle-ci, selon Opel, exprime mieux son «caractère plus affirmé de baroudeur».

Entre deux segments
Entre les traits tirés du capot surplombant des projecteurs à LEDs en boomerang et la moustache de tôle qui meuble le bouclier au niveau des antibrouillards…Certains pourraient voir se dessiner un X sur la face avant. Une chose est sûre : le Mokka X ne manque guère de personnalité. Même constat à l’arrière où l’on note de jolis effets de style (lunette incurvée, blocs de feux affleurant à la découpe du hayon…) et où l’on retrouve une signature lumineuse à deux boomerang superposés. Le profil est tout aussi aguicheur, avec une ceinture de caisse haute et inclinée, puis surtout et comme sur tous les modèles d’Opel, une nervure en forme de virgule sur les flancs. Un coup d’œil sur la fiche technique renseigne sur une longueur de 4,28 m sur une largeur de 1,78 m, pour près de 1,66 m de hauteur. Du coup, le Mokka X est à cheval entre deux mondes, puisqu’il est plus grand qu’un SUV de poche comme le Captur de Renault (4,12 m) et un cran moins volumineux qu’un crossover compact comme le Nissan Qashqai (4,38 m). Cela étant, sa finition le positionne plutôt dans le segment supérieur.

Formule tout compris
Campé sur des jantes alu’ chaussant des gommes de 18 pouces, le véhicule a fière allure et laisse d’emblée croire qu’il est suréquipé. C’est le cas dans sa finition «Innovation» qui est l’unique dotation actuellement disponible. Outre des fonctionnalités désormais courantes, comme la clim’ automatique bi-zone, les capteurs de pluie et de luminosité, le contrôle de la pression des pneus, le régulateur de vitesse, les miroirs de courtoisie éclairés ou encore les rétros rabattables électriquement, il est question d’une sellerie en cuir avec des sièges avant réglables électriquement et même chauffants à l’image du volant, de phares à LED (directionnels et à 8 modes d’éclairage), d’une aide arrière au stationnement avec caméra de recul, de l’accès main-libre et du démarrage par bouton. La présentation est clairement valorisante à travers des placages laqués façon piano noir et d’un cuir étendu jusqu’à la partie inférieure de la planche de bord. De plus, le Mokka X est présenté comme «le SUV le mieux connecté du marché». Et pour cause, il dispose du système IntelliLink dans sa version la plus ultime (R 4.0) qui n’est autre chose qu’une interface multimédia à écran tactile (7’’) compatible avec les plateformes Android Auto et Apple CarPlay.

Du diesel en boîte auto
De quoi profiter de la kyrielle d’applications et de fonctionnalités qu’offre un smartphone (streaming audio, lecture et envoi de messages SMS par assistant vocal, navigation Google Maps…), tout en restant focalisé sur la route. À ce titre, il faut savoir que sous le capot du Mokka X importé, le choix de CFAO s’est naturellement porté sur le diesel 1.6 CDTi de 136 chevaux (6 CV fiscaux), qui brille par son couple (320 Nm) et sa sobriété (4,4 l/100 km en moyenne). Un moteur à l’agrément assuré, surtout qu’il n’est proposé qu’avec une boîte automatique à 6 vitesses. Dès lors, le prix plutôt corsé de 320.000 DH que revendique le Mokka X paraît finalement justifié par la générosité des équipements offerts ainsi que le blason allemand et la réputation de sérieux qui lui est assimilée. Reste à le faire savoir. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages