A lire aussi

09-09-2019 10:13

La qualité l’emportera

Image par défaut
Est-ce qu’il y a une presse au Maroc ? La question mérite d’être posée, mais la réponse renvoie à…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Partenaires depuis 2016, Africa Motors et DFSK franchissent une nouvelle étape avec le renforcement de leur collaboration qui s’étend du royaume à l’Afrique. Après les véhicules utilitaires légers qui seront bientôt assemblés localement, ce sont les voitures particulières qui intègrent le réseau d’Auto Hall en attendant l’arrivée d’une gamme électrique, dès l’an prochain. Un partenariat stratégique à long terme.

Lorsqu’un patron d’un grand groupe chinois se déplace au Maroc, c’est rarement pour faire du tourisme et plus souvent pour prospecter le marché, voire conclure des affaires. C’est le cas de Zhang Xinhai, directeur général de DFSK (joint-venture entre Dongfeng et Sokon) qui s’est rendu la semaine dernière à Casablanca et plus précisément au siège de son partenaire marocain, Africa Motors, filiale du groupe Auto Hall. Initiée en 2016, la collaboration entre Africa Motors et DFSK s’est concrétisée par l’introduction sur le marché national d’une gamme de pick-up et de petits véhicules utilitaires légers (VUL).

En 2019, ce sont déjà quelque 3.500 véhicules arborant le logo de Dongfeng qui circulent sur nos routes, confirmant le potentiel de cette marque. D’où la volonté de renforcer ce partenariat bien au-delà de la simple importation et distribution de VUL. Sous l’oeil bienveillant du président d’Auto Hall, Abdellatif Guerraoui, Abdellah El Mouadden, directeur général d’Africa Motors (à gauche sur la photo) et Zhang Xinhai ont donc scellé une deuxième alliance prévoyant de nouveaux engagements. Après les VUL, le catalogue d’Africa Motors comptera très bientôt une gamme de voitures particulières (VP) à travers laquelle les Marocains découvriront l’autre visage de DFSK (lire encadré).

Pour le management d’Auto Hall, l’expansion de cette marque chinoise au Maroc passe aussi par l’assemblage local. Une unité de montage (SKD) est donc sur les rails et sera opérationnelle d’ici décembre prochain. Si dans un premier temps, le montage local ne concernera que les VUL, un second projet dédié à la production de SUV (CKD) pourrait également voir le jour à l’avenir sous l’impulsion (et les investissements) du constructeur lui-même. VP toujours, Africa Motors ira encore plus loin en étoffant son offre vers l’automobile électrique, un domaine sur lequel les constructeurs chinois ont une belle longueur d’avance sur bien d’autres de leurs compétiteurs européens. Objectif : renforcer l’image et la présence de DFSK au Maroc et plus largement en Afrique. Un continent dans lequel la marque est déjà bien présente et notamment en Afrique du Nord avec des importateurs comme DFM Algérie SPA (filiale du groupe Cevital), NIMR Concessionnaire automobile pour la Tunisie et National Motors en Égypte.

Pour ces deux derniers pays, Africa Motors et DFSK se postent aux avant-postes comme de futurs partenaires dont les voitures montées au Maroc pourront s’exporter facilement en profi tant d’exonération des droits de douane en vertu des accords d’Agadir. Enfi n, s’agissant des ambitions commerciales, «Les partenaires tablent sur des ventes prévisionnelles de 10.000 unités à partir de l’année 2020», peut-on lire dans un communiqué d’Africa Motors. Un objectif pour le moins ambitieux mais pas irréalisable. Pour l’atteindre, le partenaire marocain de DFSK devra inévitablement et massivement investir dans la communication, clé de voûte pour faire connaître une nouvelle marque et l’installer durablement dans les esprits des acheteurs.


Qui est DFSK ?
Née d’une alliance nouée en 2003 entre le géant étatique Dongfeng et le groupe privé Chongqing Sokon Industry Group, la marque DFSK s’est très vite développée dans la construction automobile grâce à la signature de plusieurs partenariats avec de grands constructeurs mondiaux. En coopération avec ces derniers, DFSK fabrique des utilitaires légers (petits pick-up, minibus…) et des SUV, non sans développer ses propres technologies notamment en matière de véhicules électriques. Il en va du design aussi comme en atteste le style très réussi de ces véhicules et plus particulièrement du coupé-SUV Glory ix5 (photo). Un modèle qui fi gurera bien au catalogue d’Africa Motors et qui a toutes ses chances pour séduire, même sans diesel. Cela étant, c’est surtout dans le segment des VUL que la fi liale d’Auto Hall affi che de grandes ambitions. Selon un responsable commercial d’Africa Motors, l’excellent rapport qualité/prix/prestation des produits DFSK, combiné à la force de frappe commerciale du groupe Auto Hall sont des atouts clés qui permettent à la marque d’envisager le leadership sur le marché national du VUL à l’horizon 2020-2021.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages