A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Bien qu’écoulée, l’année 2017 n’a pas encore révélé tous ses secrets, du moins pour ce qui est des chiffres de ventes de véhicules neufs à l’échelon mondial. À l’heure où nous mettions sous presse, seules quelques informations approximatives et principalement fournies par des médias comme Japan Times ou des cabinets d’études tels qu’IHS Markit avancent un volume global d’environ 93,5 millions de nouvelles immatriculations à travers le globe. Si l’on sait d’ores et déjà que certains gros marchés mondiaux comme la Chine (+3%) se sont mieux «comportés» que d’autres tels que les États-Unis (-1,8%), rien n’est encore sûr concernant le leadership du marché mondial. Seulement, prendre en considération les premières estimations selon lesquelles le groupe Volkswagen conserverait sa première place mondiale et ce, pour la deuxième année consécutive. Ce leadership, Volkswagen AG le doit notamment à la forte demande que connaissent les labels allemands en Chine, mais aussi à une belle reprise sur les marchés européens. Selon le journal allemand Bild am Sonntag, le groupe VW aurait livré 10,7 millions de voitures en 2017, soit bien plus que les 10,35 millions de ventes réalisées par le groupe Toyota. Mais selon d’autres sources, y compris des médias japonais, l’ex-numéro 1 mondial serait carrément relégué à la troisième place derrière l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi qui occuperait ainsi, le deuxième rang mondial. Verdict d’ici la fin du mois courant.


La vidéo de la semaine

Une année de distinctions pour Seat

Dans cette vidéo, la marque espagnole revient sur les 53 distinctions internationales raflées durant l’année fraîchement écoulée. À lui seul, Luca de Meo, le patron de Seat, en a décroché 4 en reconnaissance de son management et son leadership au profit de la marque. L’offensive «produit» menée à travers le lancement de 2 SUV (Ateca et Arona) et le renouvellement de 2 best-sellers (Ibiza et Leon) a valu à Seat 27 récompenses en Europe. Seat s’est également vue octroyer le prix de «la voiture connectée 2017» (le «Connected Car 2017 Award») et celui dit «Smartbest 2017» en récompense à sa stratégie de digitalisation et aux systèmes de connectivité embarquée dans ses nouveaux modèles. Bref, un fleuve de distinctions qui ne devrait pas tarir en 2018, la marque étant en lice dans l’élection du prestigieux titre de «Voiture de l’année» en Europe pour lequel la nouvelle Ibiza a été nommée, puis retenue comme finaliste.


Le chiffre

6 millions C’est, tout au moins, le nombre de véhicules produits en 2017 par le constructeur Volkswagen dans les 50 usines implantées dans 14 pays. Il s’agit là d’une production record dans l’histoire du premier constructeur automobile européen qui a pleinement profité du succès unanime de sa gamme. Outre des best-sellers comme la Jetta, la Golf, la Passat, la Polo et la Chinoise Santana, la marque a également enregistré une forte demande sur son Tiguan ainsi que ses récents modèles comme la nouvelle Polo, l’Arteon et le SUV urbain T-Roc. Visiblement, la firme de Wolfsburg a bel et bien réussi à surmonter les difficultés entraînées par le Dieselgate et pas seulement sur le plan industriel, puisque les analystes annoncent le groupe allemand comme leader mondial pour la 2e année consécutive.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages