A lire aussi

19-10-2018 11:22

Man City-Messi. “La pulga” fidèle au FCB à tout prix

Le président de Manchester City, l’émirati Khaldoun Moubarak, a déclaré à la presse anglaise que…
Rejoignez nous sur :
Crédit Agricole Fellah Trade
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

La berline porte-étendard de la marque au «blitz» débarque dans sa nouvelle mouture. Renouvelée de fond en comble et dotée du must en équipements de confort et de sécurité, l’Insignia, deuxième du nom, entend bien capitaliser sur le succès de sa devancière et pourquoi pas le réitérer.

Avec plus de 940.000 exemplaires vendus dans le monde en une seule génération (soit un volume colossal pour un modèle de ce segment), l’Insignia est incontestablement un best-seller pour Opel. Lancée au Maroc en mai 2009, puis restylée en 2013, le précédent modèle se vendait plutôt bien il y a encore quelques années avant de commencer à accuser le poids des ans et subir les assauts d’une concurrence rajeunie et active à l’image de la Volkswagen Passat, la Renault Talisman ou encore la Ford Fusion. Un trio qui canalise la grande majorité de la demande dans ce segment. L’arrivée depuis peu de l’Insignia, deuxième du nom devrait chambouler la donne et surtout dynamiser les ventes de la marque. Ne serait-ce que parce que son design s’avère, une fois de plus, une réussite.

Fine, légère et belle à regarder
Toujours élancée et profilée comme un coupé-berline, l’Insignia marque une rupture nette avec sa devancière. Elle est d’abord 6 cm plus grande et s’étend désormais sur 4,90 mètres de long ! Elle est ensuite mieux travaillée sur le plan aérodynamique avec un Cx exemplaire de 0,26. Surtout et selon son constructeur, elle repose sur une plateforme inédite intégrant des aciers à très haute limite d’élasticité et des éléments emboutis à chaud. D’où un gain de poids allant jusqu’à 175 kg. Le commun des mortels, lui, remarquera surtout ses nouvelles facettes de style, comme les nervures qui courent le long des flancs ainsi que les nouveaux feux arrière et les projecteurs avant. Ces derniers au-delà d’accentuer la personnalité de cette allemande, disposent de la technologie Matrix LED dont le module d’éclairage matriciel utilise 32 diodes ! En fait, cette nouvelle rmouture frappe fort sur le terrain des sophistications comme le fit d’ailleurs sa devancière en son temps.

Salon high-tech
À bord, l’espace habitable est promis plus vaste du fait d’un empattement allongé de 9 cm et qui ne profite que partiellement au coffre (490 litres). La présentation est toujours qualitative et un brin plus raffinée à l’image de l’écran tactile dépourvu d’encadrement et intégré à la planche de bord. Tel qu’il est proposé par l’importateur d’Opel, l’équipement est décliné en trois finitions dites Dynamic, Innovation et Elite. Si la première offre un peu plus que l’essentiel (clim’ manuelle, régulateur de vitesse, interface multimédia IntelliLink à écran tactile 7’’, clé mains libres à démarrage par bouton, jantes alu’ 17’’…), la seconde va bien plus loin et mérite amplement son appellation. On y trouve notamment la clim’ auto bi-zone, une sellerie semi-cuir, les radars de stationnement av/ar, un chargeur de smartphone par induction ainsi qu’une caméra frontale avec avertisseur de distance, alerte anti-collision, avertissement de changements de voies intempestifs par impulsions au volant et freinage automatique d’urgence. En haut du tableau, l’Elite se distingue surtout par sa finition sportive OPC (jantes de 18’’, pédaliers sport…), sa sellerie en cuir perforé et son niveau de confort digne d’une routière premium, avec entre autre un volant chauffant au même titre que toutes les places ainsi que des sièges avant à réglages électriques ventilés et massant. Des sièges qui sont certifiés AGR, l’association allemande pour la santé du dos.

Sobriété et fiabilité
Un détail qui peut sembler anodin, mais qui a révèle toute son utilité auprès des gros rouleurs. Ceux-là même qui apprécieront les deux moteurs diesel animeront la nouvelle Insignia, à savoir le 1.6 CDTi de 136 ch et le 2.0 CDTi de 170 ch. Si le premier est accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports, le second étrenne une transmission automatique inédite et à 8 vitesses. Dans les deux cas, la sobriété et la fiabilité sont les deux grandes promesses tenues par l’Insignia qui, d’une part, est considérée actuellement comme la reine du TCO auprès des clients flotte. D’autre part, la grande Opel s’est classée en tête de sa catégorie dans la dernière enquête qualitative de l’organisme indépendant J.D. Power. Deux atouts qui devraient être pris en compte par les acheteurs, indépendamment des prix qui sont pourtant bien étudiés puisqu’ils oscillent entre 285.000 et 380.000 DH.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages