A lire aussi

17-10-2019 22:31

Tanger-Tétouan-Al Hoceima: La course pour remplacer El Omari est ouverte !

Résultat de recherche d'images pour "tanger tétouan al hoceima leseco.ma"
La Wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a annoncé, jeudi soir, l'ouverture des candidatures au poste…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Selon le rapport 2018 sur le commerce intra-africain établi par Afreximbank, le Maroc se classe à la 11e place. Le royaume exporte principalement des engrais, des produits halieutiques et des équipements électriques. Le classement est largement dominé par l’Afrique anglophone.

On le sait, les pays africains ne commercent que très peu entre eux. En 2017, le commerce intra-africain, bien qu’ayant progressé de 5,6%, en s’établissant à 128,25 milliards de dollars, est retombé sous la barre des 15% du volume total des échanges commerciaux de l’Afrique avec le reste du monde. Ces derniers ont bondi de 10,6% pour se chiffrer à 907,63 milliards de dollars, grâce essentiellement à la reprise des exportations d’hydrocarbures, qui en représentent 45% du volume, sans parler de l’omniprésence de la Chine, principal partenaire commercial du continent. Telles sont les grandes tendances du rapport sur le commerce africain publié en marge de l’assemblée générale 2018 d’Afreximbank à Abuja. Ce document de référence s’attarde aussi, comme chaque année, sur les principaux acteurs du commerce intra-africain, c'est-à-dire les pays africains qui échangent le plus avec leurs voisins du continent. La banque, qui en dresse le top 10, estime que le tableau reste inchangé par rapport à l’année précédente.

Top 10
L’Afrique du Sud reste ainsi en tête de ce classement, presque comme toujours, suivie de la Namibie et du Nigéria. À eux trois, ces pays anglophones, qui comptent parmi eux la première puissance économique du continent et le pays le plus peuplé d’Afrique, réalisent 35% du commerce intra-africain. Soit autant que les 10 autres pays qui les suivent et qui sont : la Zambie, la Côte d’Ivoire, l’Eswatini (ex Swaziland), le Botswana, le Zimbabwe, la République Démocratique du Congo, le Mozambique, le Kenya, le Maroc et le Ghana. Les principaux produits échangés entre pays africains sont : hydrocarbures, équipements, véhicules, machines électriques, minerais, produits plastiques, fer et acier, métaux précieux, sucre et manufactures, huiles essentielles et produits cosmétiques, en plus des engrais fertilisants pour l’agriculture.

Le Maroc 11e continental
D’ailleurs en parlant des engrais, ils font partie des principaux produits exportés par le Maroc vers d’autres pays africains, en plus des produits halieutiques, et des équipements électriques. La Côte d’Ivoire progressivement comme une destination de choix des exportations marocaines, puisque chez ce nouveau partenaire économique ouest-africain, 7,5% du total des importations proviennent du Maroc. Ce qui contribue à placer le royaume à la 11e place continental parmi les pays actifs dans le commerce intra-africain. Il est à parier que dans un premier temps, une éventuelle adhésion marocaine à la CEDEAO pourrait contribuer à renforcer sa part dans le commerce intra-africain, sans parler, dans une deuxième phase, de la concrétisation de la ZLEC, dont l’objectif est de supprimer les barrières tarifaires dans le commerce entre pays africains.     l

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages