A lire aussi

16-07-2019 23:01

Johnny Clegg, le zoulou blanc tire sa révérence

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg, alias le ''Zoulou Blanc'' qui combattait l'Apartheid, vient…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Plus de 60 pays seront à Abuja du 11 au 14 juillet pour les Assemblées générales annuelles 2018 et le 25e anniversaire de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Au Menu, la zone de libre-échange continentale.

Des présidents, des dirigeants d’affaires et des entrepreneurs provenant de plus de 60 pays seront à Abuja du 11 au 14 juillet pour les Assemblées générales annuelles 2018 et le 25e anniversaire de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). L’événement, qui se déroulera au Transcorp Hilton, aura pour thème : «Rendre hommage au passé. Forger l’avenir». La zone de libre-échange continentale (ZLEC) y sera largement discutée. Deux mille cinq cent participants, notamment des chercheurs, des financiers et des banquiers importants se réuniront pour discuter de questions liées au commerce intra-africain et à l’Accord de libre-échange continental africain. Le président Muhammadu Buhari du Nigeria, principal organisateur de l’événement comptera parmi les six chefs d’État attendus. Seront également présents Aliko Dangote, président et directeur général du Groupe Dangote, Kemi Adeosun, ministre des Finances du Nigeria et bien d’autres personnalités africaines et internationales.

Le Maroc, nouvel actionnaire
Pour rappel, le Maroc a officialisé, en février 2017, son adhésion en tant que pays membre d’Afreximbank. Contrairement aux grands groupes nigérians par exemple, les entreprises marocaines mais aussi le gouvernement n’ont pas encore profité des largesses de l’institution financière basée au Caire, en Égypte. Lors des 24e assemblées générales annuelles d’Afreximbank à Kigali, du 27 juin au 1er juillet 2017, des responsables de l’institution déclaraient aux  Inspirations ÉCO  que la banque avait un «intérêt grandissant» dans la coopération avec le royaume. Ils nous annonçaient en effet que les contacts étaient plus étroits avec le secteur privé marocain, tout en n'excluant pas de conclure des partenariats de financements avec le gouvernement ou les entreprises marocaines. Il est à noter qu’après avoir promulgué en 2011 une loi portant approbation du principe de l'adhésion du royaume à la convention portant création de la Banque africaine pour l'import-export, le Maroc a déposé, en septembre 2013 les instruments de ratification de la convention avant d’adhérer en février à Afreximbank.

Partenariat avec Attijariwafa bank
À ce jour, Attijariwafa bank (AWB) est la seule banque marocaine ayant entretenu un partenariat avec Afreximbank. Ce partenariat avait été signé en février 2017 en Égypte.  Il s’agit de la signature d'un mémorandum d'entente pour renforcer la coopération en Afrique. En vertu de ce mémorandum, signé par le PDG d'Attijariwafa bank, Mohamed El-Kettani et le président d'Afreximbank, Benedict Oramah en marge de la conférence «Afrique 2017», les deux banques s'engagent à coopérer dans le domaine de l'autofinancement et la trésorerie à fournir la liquidité financière nécessaire dans le cadre de la stratégie Afrique de la banque concernant les dépôts et le financement des opérations commerciales et à faciliter l'identification, la préparation et le cofinancement des projets. Les deux institutions vont également oeuvrer à renforcer le financement conjoint des opérations commerciales et à échanger les expériences et expertises. Ainsi, AWB s'engage à représenter Afreximbank grâce à sa présence dans 15 pays africains.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages