A lire aussi

17-12-2018 15:07

Pouvez-vous vous débarrasser de votre smartphone pendant un an pour... 100.000 $ ?

P.S : Vous pouvez utiliser un ancien téléphone Nokia, si cela peut vous consoler mais vous devrez…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Le laboratoire marocain décroche le certificat GMP (Good Manufacturing Practices) qui lui permet d’exporter ses médicaments vers la Russie. C’est inédit en Afrique où les produits Galenica sont déjà commercialisés dans une vingtaine de pays.

C’est une première au Maroc et en Afrique : les laboratoires Galenica viennent d’obtenir le certificat GMP (Good Manufacturing Practices, bonnes pratiques) de la Fédération de Russie. Ce fameux sésame permet ainsi à Galenica de pouvoir exporter ses médicaments vers la Russie mais aussi vers les autres pays membres de l'Union économique eurasiatique (Arménie, Kazakhstan, Kirghizistan et Biélorussie). La cérémonie de remise du certificat a eu lieu ce vendredi 18 mai à Casablanca en présence du secrétaire général du ministère de la Santé, Hicham Nejmi; du consul général de la Russie à Casablanca, Andrei Tsybenko et du chef de la mission économique russe au Maroc, Artem Tsinamdzgvrishvili. «Ce certificat GMP confirme que notre laboratoire répond à toutes les normes et standards internationaux de production de médicaments», se félicite Abdelghani El Guermaï, patron des Laboratoires Galenica. Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Santé y voit «un témoignage de la qualité de l’industrie pharmaceutique marocaine». Côté russe, Artem Tsinamdzgvrishvili note que le moment est venu pour Galenica, «qui est bien connu en Europe et en Afrique, de s’ouvrir les portes de la Russie, ce qui constitue un progrès très important».

Homologation
Concrètement, l’obtention du GMP permet à Galenica d’exporter certains de ses produits vers le marché russe, mais il lui faudra d’abord homologuer chacun des médicaments à y commercialiser. «Nous avons déjà commencé ce travail et avons conclu des contrats de représentation avec des sociétés russes qui vont s’occuper de l’enregistrement de nos produits en Russie», assure Abdelghani El Guermaï. Ce processus pourrait prendre plusieurs mois avant de rendre effectives les premières exportations. À ce jour, fait-on savoir auprès de Galenica, ce sont les antibiotiques, ainsi que les récents médicaments contre l’hépatite B et C qui sont les plus demandés. Ces derniers, déjà commercialisés par Galenica au Maroc et sur le continent, coûtent «70 fois moins chers qu’en Europe», selon Abdelghani El Guermaï.

Galenica, 40 ans déjà !
Pour le top management de Galenica, l’obtention du certificat GMP de la Russie intervient à quelques semaines de la célébration du 40e anniversaire de ce laboratoire marocain, dont les produits sont exportés aussi bien en Europe que dans le monde arabe. En Afrique, c’est également le cas vers une vingtaine de pays. «Sur le continent, nous procédons aussi à du transfert de technologie. Pour nous, c’est une façon de soutenir le partenariat Sud-Sud gagnant-gagnant», se félicite Abdelghani El Guermaï, non moins fondateur de Galenica et de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages