A lire aussi

17-06-2019 16:50

Signature d'un Accord de partenariat stratégique entre la CGEM et la BAD

La CGEM et la Banque Africaine de Développement (BAD) signent vendredi prochain un accord de…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Le secteur bancaire est le fer de lance de l’expansion marocaine sur le continent. Sa présence en Afrique a été initiée dans les années 90, notamment au Mali. Et ce n’est que dans les années 2000 que la cadence s’accélère aux rythmes d’acquisitions et d’entrées dans le capital des plus florissantes sociétés bancaires africaines. Aujourd’hui, les trois grandes banques marocaines, à savoir Attijariwafa bank, BMCE Bank of Africa et la Banque Centrale Populaire (BCP) ont consolidé leur présence dans quasiment toutes les régions d’Afrique.

La tournée royale effectuée en fin 2016 en Afrique de l’Est et à Madagascar leur ont permis de signer des partenariats avec les acteurs clés locaux. La BCP va notamment y développer son expérience de la micro-finance à travers le lancement d’activités placées sous la houlette de sa filiale Atlantic Microfinance For Africa (AMIFA). Attijariwafa bank (AWB) a, quant à elle, réussi deux opérations majeures en 2016. La plus éclatante et la plus grosse jamais réalisée par le groupe est certainement l’acquisition à 100% de la filiale égyptienne du britannique Barclays Bank.

De même, AWB s’est introduit pour la première fois sur le marché de l’Afrique de l’Est via le Rwanda, grâce à son entrée dans le capital de la Cogebanque. La banque marocaine y détient désormais la majorité des actions et compte faire du Rwanda sa porte d’entrée dans la région. Pour sa part, BMCE Bank of Africa, qui est à ce jour la banque marocaine la plus étendue sur le continent avec une présence dans une vingtaine de pays, continue de multiplier les partenariats avec les États africains. En plus de soutenir les projets initiés par les investisseurs marocains dans ces pays, BMCE Bank of Africa a signé de nombreuses conventions lors des visites royales sur le continent avec des acteurs locaux des pays visités.

C’est notamment le cas de la convention conclue avec le groupe malgache SIPROMAD pour un montant de 300 millions de dollars. «À travers notre filiale, Bank Of Africa, la plus importante banque de Madagascar, notre groupe est fier d'apporter sa contribution au développement d'un pays auquel nous sommes liés par l'histoire. Ce partenariat scellé dans le cadre de la visite royale, s'inscrit dans notre volonté de mettre à la disposition des opérateurs d'Afrique notre réseau continental et contribuer ainsi à l'émergence d'un marché africain», se réjouissait alors le patron et président-directeur général du groupe, Othman Benjelloun. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages