A lire aussi

13-09-2019 14:15

El Jadida: Décès d’un individu placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête judiciaire

Image par défaut
Un individu placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête judiciaire est décédé, vendredi, à…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Hassan Sentissi, Président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX)

Les Inspirations ÉCO : Que pensez-vous de la signature de la ZLEC ?
En tant qu’exportateurs, nous estimons que c’est une très bonne chose pour l’ensemble des pays africains, en vue notamment de renforcer le commerce intra-africain qui demeure très faible. Nous estimons aussi que la signature de l’accord sur la ZLEC est bénéfique pour le Maroc, surtout pour les exportateurs, qui auront ainsi la possibilité de commercialiser leurs produits dans le continent sans avoir affaire à des barrières douanières.

Les exportateurs marocains ont-ils été associés aux négociations ?
Les négociations sur la plupart des détails techniques ne font que commencer. Nous appelons effectivement à ce que les exportateurs marocains soient consultés par l’État marocain et associés aux négociations, car ils seront les premiers à être concernés par les répercussions de l’entrée en vigueur de la ZLEC. Je reste convaincu que notre gouvernement ne manquera pas d’entamer cette nouvelle phase de sensibilisation et d’écoute des préoccupations des exportateurs et de l’ensemble du secteur privé national. Je rappellerais juste que l’ASMEX siège au Conseil d’administration de certaines agences telle l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Ce qui permettra  de mieux porter la voix des exportateurs nationaux.

Certains opérateurs africains craignent déjà une concurrence plus forte de pays comme le Maroc dans le cadre de la ZLEC...
Nous comprenons ces craintes, mais j’estime que la ZLEC a pour objectif de renforcer le commerce intra-africain. Elle nous permettra d’importer entre nous ce que nous partons acheter hors du continent. C’est l’Afrique qui fait confiance à l’Afrique, et l’Afrique qui achète les produits de l’Afrique. Il n’y a pas de crainte majeure à avoir. Cela dit, les négociations à venir permettront de définir le cadre d’application de la ZLEC.

Enfin, comment voyez-vous l’avenir des exportations marocaines vers l’Afrique ?
L’avenir s’annonce prometteur, notamment avec la ZLEC, une fois qu’elle entrera en vigueur. Pour l’ASMEX, l’Afrique est une destination qui a toute son importance. D’ailleurs, l’ASMEX a commandité une étude sur l’offre exportable marocaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages