A lire aussi

19-09-2019 14:04

Lutte contre la criminalité urbaine: Le nombre d'affaires résolues en accroissement

Plus de 449.000 affaires à caractère pénal ont été enregistrées depuis le début de l'année jusqu'au…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique
Les candidats retenus avec les membres du jury.

Sous le thème : «L'Entrepreneur acteur de l'intégration africaine», NGE Impact et Maroc Export ont organisé, le 3 mars, l'étape Côté d'Ivoire pour sélectionner les porteurs de projets qui seront présents à la finale au Maroc.

Abidjan était une étape de Hub Africa pour dénicher les meilleurs jeunes porteurs de projets dans la perspective de la grande finale du 4 mai 2017 à Casablanca. Neuf projets ont défilé devant un jury composé de six spécialistes dans différents secteurs. Produire du caoutchouc en dépit d'une pluviométrie abondante, prendre un rendez-vous médical en ligne, élaborer la DataBank pour éclairer les entreprises sur les risques, fabriquer un alcool médical bio, penser un paiement électronique intelligent, organiser des artisans en coopératives...sont les projets présentés. Zakaria Fahim, président fondateur de Hub Africa a déclaré aux Inspirations ECO qu’il était «heureux de voir autant d’acteurs économiques autour de ce projet et qui croient en la jeunesse et en leur talent».

Le jury en délibération.

Critères draconiens
Sept critères sont retenus par le jury afin de dénicher les projets innovateurs et prometteurs. La qualité des ressources humaines est mise en tête en matière d'expertise, de complémentarité, de connaissance et du métier du marché. Ensuite, l'écoulement du produit par une meilleure maîtrise de la composante et de la taille du marché, après que l'offre ait répondu à un besoin ou à une problématique clairement identifiés. Le niveau de différenciation du projet par l'innovation au sens large, en matière de procédé et de commercialisation, est décisif dans le choix des lauréats, car c'est l'innovation du produit qui démontre l'ingéniosité des jeunes. Ensuite, il y a le potentiel à l'international où le candidat doit présenter l'aptitude de son produit à s'exporter. Les chiffres sont très présents dans l'évaluation des candidats notamment dans la mouture du business model, et bien sûr en matière de création d'emplois.

Rafikh Ballo, manager de Data Bank, présentant son concept novateur.

Les lauréats
Le jeune Samuel Sévi, dirigeant de Young Power, a séduit le jury par l'innovation de son produit et la qualité de sa présentation. Sur la base de l'hévéa, qui est une plante tropicale, on fabrique le caoutchouc naturel, sauf que quand il pleut la production est stoppée net. Young Power a trouvé la solution en produisant un protecteur qui permet une production non-stop toute l'année. La seconde place est attribuée à TYGRO-Ci portée par N’Guessan Koffi qui propose des solutions «Emplois jeunes» dans l’agrobusiness. La troisième est revenue à DataBank, une plateforme qui alerte les jeunes entreprises quant aux risques inhérents à l'activité dans ses débuts en rappelant que 78% d'entreprises nouvellement créés disparaissent au bout de leur première année du fait de risques non maîtrisés.

Zakaria Fahim de NGE Impact et Hassan Nasr de Maroc Export, Co-organisateurS de l'événement.
Hicham Zanati Serghini, directeur gÉnÉral de la CCG et membre de jury, présentant les résultats de LA COMPÉTITION.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages