A lire aussi

10-09-2019 10:00

Affaire Raissouni. Le CNDH appelle à la libération de la journaliste

L’affaire Hajar Raissouni continue de susciter de vives réactions au sein de la société marocaine.…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

La présidente sortante de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a estimé lundi que le décret interdisant provisoirement l'entrée du territoire américain aux ressortissants de sept pays majoritairement musulmans, dont trois pays africains, annonçait des «temps tumultueux» pour le continent africain. «Nous entrons dans une époque très tumultueuse. Le pays même vers lequel tant de nos ressortissants ont été conduits comme esclaves durant la traite transatlantique a décidé d'interdire les réfugiés venant de certains de nos pays. Que faire face à cela ? C'est l'un des plus grands défis lancés à notre unité et notre solidarité», a déclaré Nkosazana Dlamini-Zuma lors de son discours d'ouverture du 28e sommet de l'UA à Addis-Abeba.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages