A lire aussi

16-11-2017 12:24

Le Delicatessen Italien s'expose au Maroc

Du 20 au 26 novembre prochains, la cuisine italienne fait son show au Maroc. C’est ainsi que la «…
Rejoignez nous sur :

Vous êtes un(e) inconditionnel(le) des citadines chics, mais plutôt lassé(e) de la monoculture infligée par la Mini ? La solution existe et elle est toute aussi intéressante et même plus premium que la petite anglaise naturalisée allemande. L'Audi A1, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, n'a aucun complexe à se faire. Bien au contraire, d'autant plus qu'elle existe aussi en carrosserie à cinq portes, et c'est justement cette version, baptisée Sportback, qui constitue la nouveauté de cet été chez l'importateur de la marque aux anneaux.

Les portes de la polyvalence
Esthétiquement, cette version Sportback ne diffère de l'A1 à trois portes que par ses deux ouvrants supplémentaires. Hormis un léger embonpoint (+25 kgs), cette «greffe» n'implique aucune incidence sur le reste de la carrosserie. Car, d'une part le style équilibré et harmonieux le demeure tout autant. Puis d'autre part, la longueur totale reste identique à celle de l'A1 3 portes, soit 3,95 mètres. Il en va aussi pour le reste, bien que l'A1 Sportback s'adjuge une demi-douzaine de millimètres en largeur comme en hauteur, soit respectivement 1,746 et 1,422 m. À son tour, le volume du coffre reste inchangé affichant 270 litres, tandis que la banquette, toujours destinée pour deux adultes ne leur offre qu'un espace compté aux jambes. Moralité de l'histoire, la petite Audi ne correspond clairement pas à un usage 100% familial. En revanche, son gabarit ultra-compact devrait indubitablement lui permettre de trouver facilement où stationner et de se faufiler dans les rues les plus étriquées, avec à la clé, un diamètre de braquage des plus courts.

Du luxe en condensé
Tout cela pour dire combien l'A1 Sportback est taillée pour la ville. C'est probablement ce qui a inspiré les responsables marocains de la marque pour un jeu concours sur les réseaux sociaux (lire article page suivante). À l'intérieur, la petite Audi joue résolument la carte bourgeoise. Ne serait-ce que par la présentation de son poste de conduite, ses matériaux de qualité et ses détails de finition. Surtout dans sa livrée la plus chic, «Ambition». À ce niveau, on précisera que ce modèle est décliné en trois niveaux d'équipement : Attraction, Attraction Plus et Ambition. Le premier offre d'emblée la climatisation (manuelle), l'autoradio CD-MP3, le régulateur de vitesse, les jantes alu' de 15 pouces, les rétroviseurs rabattables électriquement ainsi qu'un arsenal sécuritaire complet, comprenant quatre airbags, l'ABS, le contrôle de stabilité ESP et l'assistant au démarrage en côte. Le second niveau ajoute notamment l'accoudoir central avant, l'interface Bluetooth avec entrée USB (pour iPod ou autre), les phares antibrouillards, l'allumage automatique des feux, le capteur de pluie, le détecteur de crevaison et, pour le style, un volant sport (à 3 branches) et multifonctions (avec palettes pour l'A1 TFSI), ainsi qu'une couleur contrastée au niveau du toit et des arches. Enfin, la dotation "Ambition" se donne les moyens de ses hautes ambitions, intégrant un climatiseur automatique, des phares au xénon (directionnels avec lave-phares), des jantes alu' de 17'', le radar de recul, un éclairage intérieur d'ambiance par diodes, des sièges avant sport, le rétroviseur intérieur électrochrome et l'alarme antivol. Bref, il ne lui manque qu'une sellerie en cuir... Disponible en option.

Deux moteurs, trois finitions
Mécaniquement, la gamme importée de l'A1 Sportback s'articule autour de deux versions : le 1.4 TFSI (Turbo à injection directe d'essence stratifié) de 122 chevaux et le Diesel 1.6 TDI de 105 ch. La première est accouplée à la boîte automatique à 7 vitesses S-Tronic, tandis que la seconde est associée à une transmission manuelle à 5 rapports, mais toutes les deux disposent en série du système de redémarrage après arrêt Start-Stop. De ce fait, la consommation mixte s'établit à 5,1 l/100 km pour l'A1 essence et 3,8 l/100 km en Diesel. Entre autres qualités, cette frugalité se fait plutôt chère payer à l'achat. En effet, le ticket d'entrée à la gamme Audi démarre à 260.000 DH en Diesel et 275.000 en essence et plafonne entre 319.000 et 334.000 DH (hors frais d'immatriculation (4.604 DH pour l'A1 TDI et 7.104 DH pour la TFSI) et peinture métallisée (6.500 DH). Vraisemblablement, conduire une voiture flanquée de quatre anneaux est encore un luxe au Maroc.

Version PDF

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages