Chaque année, les plus grands clubs de la planète foot se livrent de féroces batailles pendant le mercato estival. Pour enrôler un joueur plutôt qu’un autre, les directeurs techniques, coaches et présidents de club tentent de trouver la bonne pioche au prix bas, mais la réalité du football-business les dépasse, les obligeant à casser leurs tirelires. Le mercato qui vient de se clôturer en Europe le confirme. Retour en chiffres sur cette période de transfert...

L’Espagne en pole position :
Les clubs espagnols ont déboursé plus que leurs homologues de la scène footballistique sur le Vieux contient. Les 20 équipes de la Liga ont dû payer quelque 1.399,47 millions d’euros pour s’attacher les services des joueurs sur leur tablette. À la première place, on retrouve -sans surprise- le Real Madrid.

Le géant espagnol avait annoncé son intention de modifier son effectif en profondeur cet été et il a tenu parole avec les venues notamment de l’ailier de Chelsea, Eden Hazard, l’arrière gauche de Lyon, Ferland Mendy, le buteur Lucas Jovic ou encore l’ancien défenseur de Porto Militao. Avec 307 M€ déboursés, la Casa Blanca devance largement le FC Barcelone et ses 255 M€.

Les Catalans ont réussi à s’engager avec le milieu de l’Ajax, De Jong, et l’attaquant de l’Atlético Madrid, Antoine Griezmann. Néanmoins, ils ont échoué à rapatrier Neymar, resté au PSG. À la dernière marche du podium, on retrouve l’autre club de Madrid, l’Atlético. Le club a sorti 243 M€ de ses caisses, dont la moitié dédiée à la venue de la jeune perle portugaise, João Félix (120 M€), le transfert le plus cher cet été. Rien que cela !

Plus surprenant encore, le FC Séville se classe à la quatrième position en déboursant 158 M€. Le club andalou s'est démené cet été avec des renforts dans tous les secteurs du jeu (Yassine Bono, Chicharito, Rony Lopes, Jules Koundé, Munas Dabbur, Lucas Ocampos, Diego Carlos, Luuk de Jong, Oliver Torres pour ne citer qu’eux). Le Bétis Séville a, quant à lui, allongé la modique somme de 95 M€ sur la table durant cet été mouvementé.

L’Angleterre: Manchester et les autres…
Avec respectivement, 168 M€ et 159 M€, Manchester City et Manchester United ont été les deux clubs anglais les plus présents et actifs durant cette période de transfert. Les Mancuniens ont recruté le défenseur anglais, Henri Maguire contre 87 M€, faisant de lui le plus cher défenseur de l’histoire du football, dépassant ainsi le néerlandais Van Djik de Liverpool. Toujours en défense, les pensionnaires de l’Old Traford se sont engagés avec Aaron Wan-Bissaka de Crystal Palace en contrepartie d’un chèque de 56 M€.

L’autre équipe de Manchester s’est aussi montrée gourmande durant la période estivale. Le club coaché par Pep Guardiola, a signé pour le milieu de terrain de l’Atlético de Madrid, Rodri Hernandez. Les Madrilènes ont perçu la somme de 70 M€ pour leur joueur recruté à 15 M€ un an auparavant. Une belle affaire financière pour Diego Simeone. Le défenseur droit de la Vieille dame, Joao Cancelo, a aussi rejoint les skyblues pour 65 M€.

Pour sa part, Aston Villa, le nouveau promu a épaté tout le monde cet été en déboursant 148 M€. Wesley est arrivé pour 25 M€ et Tyrone Mings contre 22 M€, pour les principaux mouvements. Le but est de ne pas connaître le même sort que Fulham, qui était redescendu immédiatement en Championship au printemps, en dépit de ses dépenses extravagantes un an auparavant.

Italie: la Série A atteint le milliard d’euros
Cinq clubs italiens ont cristallisé toute l’attention durant cette période de transfert. La Juventus de Turin a dépensé 188 M€ pour recruter le jeune défenseur de l’Ajax, De Ligt, pour 80 M€, Luca Pelligrini contre 22 M€ ainsi que plusieurs joueurs libres, tels que Adrien Rabiot et Aron Ramsey ou encore leur légendaire gardien, Buffon en provenance du PSG.

De son côté, l’Inter voit les choses en grand en sacrifiant 65 M€ pour s’attacher les services de l’attaquant Belge de Manchester United, Romelu Lukaku pour remédier à la stérilité offensive de l’Inter durant la saison dernière. Le Chilien, Alexis Sanchez, arrive en prêt d’une saison tandis que le défenseur uruguayen, Diego Codin s’est engagé librement avec les Milanais après la fin de bail avec l’Atlético.

Naples a sacrifié 128 M€ pour rendre plus compétitif son effectif. Ainsi, le défenseur de l’AS Roma, Manolas a rejoint la Sicile pour 36 M€ et l’ailier prometteur du PSV Eindhoven s’est engagé pour six ans avec l’ancien club de Maradona pour un montant estimé à 42 M€. La Roma et l’AC Milan ont tous les deux dépensé 109 M€.

Allemagne: les grands clubs sortent les gros chèques
Après avoir trouvé un accord avec l’Atlético de Madrid pour le transfert en hiver du défenseur central français, Lucas Hernandez, en contrepartie de 80 M€, le Bayern Munich ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Le club allemand a enrôlé un autre français, en la personne de Benjamin Pavard de Stuttgart contre 35 M€. Les Bavarois ont réussi à obtenir le prêt de Philippe Coutinho et d’Ivan Perisic.

Le premier rival du Bayern, Borussia Dortmund, s’est engagé avec Mats Hummels pour 30,50 M€, ainsi que le petit frère d'Eden Hazard, Thorgan pour 25 M€. La même enveloppe a été déboursée pour chacun des transferts de J. Brandt et N. Schulz. Le club entraîné par Lucien Favre a aussi levé l’option d’achat de l’attaquant du Barça, Paco Alcacer. Les autres formations ont préféré ne pas prendre de risques. Elles ont privilégié la stratégie de la rationalisation en misant plutôt sur des jeunes pousses.

Ligue 1 : Une vague de transferts record
En France, les représentants de Ligue 1 ont dépensé pas moins de 670 M€ pour se renforcer, soit une moyenne de 33 M€ par écurie. L’AS Monaco, dix-neuvième du classement de L1, a une nouvelle fois misé sur un recrutement massif pour retrouver les sommets du championnat. Le club a enregistré l’arrivée de onze recrues. Wissam Ben Yedder, arraché au Séville FC pour 40 M€ (recrue la plus chère de l’été en L1) et Gelson Martins, acheté définitivement à l’Atlético de Madrid pour 30 M€ (3e renfort le plus cher, ex-aequo avec Idrissa Gueye).

Champion de France en titre et club le plus riche du championnat, le Paris Saint-Germain a été très actif malgré l’épineux dossier de Neymar. Ainsi, le PSG s’est lié à Abdou Diallo (32 M€) et Idrissa Gueye (30 M€). Arrivé sous forme de prêt, Mauro Icardi dispose d’une option d’achat fixée à 70 M€.

Lyon a aussi remplacé ses joueurs partis, par Jeff Reine-Adelaïde (25 M€), Joachim Andersen (24 M€) et Thiago Mendes (22 M€). Les Gones, comme à leur habitude, s’attachent les services de joueurs plus que prometteurs.

OGC Nice, pour sa part, a battu son transfert record avec Kasper Dolberg (20,5 M€) et le LOSC a également signé sa recrue la plus onéreuse avec Renato Sanches (20 M€) en provenance du Bayern.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages