Imprimer
Affichages : 805

Le président  du club Bayern Munich, Uli Hoeness, se prépare à passer la main et à confier l'équipe à un ancien patron d'Adidas, selon ce qu’a affirmé  le journal allemand Bild mercredi.

Selon le quotidien, qui ne cite pas ses sources mais a ses entrées dans le club, Hoeness ne sera pas candidat à la présidence du Bayern en novembre. Ni l'entraîneur, Niko Kovac, en tournée avec l'équipe aux Etats-Unis, ni les cadres du club n'ont souhaité réagir.

"De notre côté, il n'y a pas de commentaire à faire", a déclaré à l'agence DPA le directeur média du Bayern, Stefan Mennerich. Bild explique que Hoeness avait promis à son épouse de se retirer après quarante ans à la direction du club, car sa famille a beaucoup souffert de son incarcération après sa condamnation en 2014 à trois ans et demi de prison pour fraude fiscale.

Hoeness a bénéficié d'une libération conditionnelle après 14 mois et repris dès novembre 2016 la tête du Bayern, qu'il avait quitté le temps de purger sa peine.

Autre raison de se retirer, selon le journal, les critiques qu'il a essuyées l'année passée lorsqu'en conférence de presse il avait pris à parti les journalistes, leur reprochant une couverture "calomnieuse", "dégradante" ou "irrespectueuse".

Pour lui succéder, Hoeness aurait choisi, toujours selon Bild, Herbert Hainer qui fut patron de l'équipementier Adidas de 2001 à 2016 et brièvement président par intérim du Bayern en 2014.

Il siège actuellement au conseil de surveillance du club. Ce changement, s'il est confirmé, s'ajoute au retour au Bayern d'Oliver Kahn, portier historique de l'équipe, début 2020. Ce dernier est appelé à succéder en 2021 à Karl-Heinz Rummenigge au poste de président du directoire de l'équipe bavaroise.