A lire aussi

14-10-2019 11:45

Le Parlement panafricain tient sa 12è conférence sur les droits des femmes

La promotion des droits des femmes et le renforcement de leur participation au développement…
Rejoignez nous sur :
Finances

«Sous valorisé», le titre qui s’échange à 3.300 DH figure parmi les meilleures performances de la place. L’action présenterait même encore de belles perspectives pour les deux prochains exercices, selon les analystes de CFG Research.

La cession des 7.295 actions HPS de Mohamed Horani (photo) n’a semble-t-il pas déstabilisé les investisseurs sur le marché. Celui qui a créé Hightech Payment Systems (HPS) en 1994 a en effet baissé sa participation dans l’entreprise pour se limiter à 63.324 actions, soit 9% du capital. Le titre poursuit même son ascension pour signer l’une des meilleures performances de la place. Il s’échange actuellement à 3.300 DH. Il dépasse ainsi les projections de CFG Research publiées en février dernier qui tablaient sur un cours cible de 3.064 DH. «Nous pensons qu’HPS fera une nouvelle fois partie des valeurs phares de 2019», remarquent les analystes de la banque d’affaires, recommandant ainsi HPS à l’achat.

Pourtant HPS est considéré comme un titre sous valorisé. Pour cause, «l’action traite à des P/E 2018 et 2019 de 20,3x et 17,6x respectivement, soient des niveaux de valorisation qui semblent particulièrement bas dans les conditions de marché actuelles et eu égard à son profil de croissance et aux ratios auxquels traitent ses peers internationaux », expliquent les analystes. Il présente, par ailleurs, encore de belles perspectives de croissance sur les deux prochains exercices. La société présente en effet un profil de croissance singulier sur le marché avec un top-line présentant un taux de croissance moyen de 19% depuis 2013 ainsi que des fondamentaux particulièrement solides. HPS devrait ainsi être en mesure de tirer profit de son positionnement couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur d’un paiement électronique pour continuer d’afficher une croissance à deux chiffres de son topline (TCAM de 12,6% sur la période 2018-2021). «Le groupe devrait continuer à se positionner en tant que leader de l’industrie dans les années à venir. De plus, à travers une maîtrise opérationnelle prouvée et l’essor de nouvelles activités à fortes valeurs ajoutées, HPS devrait selon nous être en mesure d’afficher un TCAM bottom-line de 16,9% sur la même période», soulignent-ils.

Pour 2019, CFG table au final sur une hausse de 11,2% du chiffre d’affaires grâce à la hausse continue et soutenue des transactions digitales et le lancement de nouveaux produits. Une tendance haussière qui suit la stratégie de diversification des activités du groupe. HPS continue d’élargir son portefeuille d’offres et services. Après avoir lancé une nouvelle business unit en 2010 suite à l’acquisition d’une entreprise française présente dans les conseils et services IT, HPS a lancé une nouvelle division en 2016 suite à l’acquisition du Switch national marocain. L’émergence de ces nouvelles activités à forte valeur ajoutée permettrait ainsi de dégager une marge d’EBIT qui devrait atteindre 18,7%. La marge nette d’HPS devrait s’établir à 14,7% en 2019 pour un RNPG à 102 MDH (+15,1%).


Myriam Chaabouni
Analyste chez Alpha Mena

HPS continue son ascension boursière avec une performance YTD de 26,5% dans un marché baissier (-1,23%). Cette forte résistance boursière s’explique par les bonnes réalisations ainsi que les perspectives prometteuses du groupe dont notamment la consolidation de sa présence à l’international et le renforcement de ses revenus récurrents reposant sur la poursuite du développement de son activité Processing. Côté résultats, une fois de plus, HPS fait preuve de solidité et affiche une excellente performance au terme de l’année 2018, témoignant de la nette amélioration de la croissance et de la rentabilité du groupe. Le résultat opérationnel a progressé de 22,6% à 110,9 MDH, soutenu par la bonne croissance des revenus (un CA en hausse de 15,2% à 616,7 MDH) mais également par l’optimisation continue des charges. Le résultat net a témoigné d’un sursaut de 29,8% à 92,2 MDH avec une marge nette de 14,9% vs 13,3% en 2017. Nous saluons ici le choix judicieux de HPS de se tourner vers le nouveau business de Switching qui s’est déjà montré extrêmement influent et qui connaîtrait encore plus de succès avec le développement du paiement mobile au Maroc. L’activité «Processing microfinance», récemment développée devrait également booster les revenus de ce segment. Cette activité de Processing continue de renforcer le Backlog du groupe qui a progressé de 49% en 2018 par rapport à fin 2017 avec la vente du premier projet processing qui vient s’ajouter à l’activité existante de Switching. Avec la montée en puissance des paiements électroniques dans le monde, HPS dispose de gisements de croissance importants, aussi bien au Maroc qu’à l’international. Le potentiel de HPS sera encore une fois révisé à la hausse pour jouer la croissance, reflétant la stratégie dynamique du groupe. Cependant, la croissance est payée cher (PE 2019 à 23,7x) et le potentiel, même avec la révision à la hausse, ne sera pas aussi important pour justifier un point d’entrée à ces niveaux de cours.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages