A lire aussi

17-07-2019 15:08

Leganes contre le Raja et l'IRT à Tanger

Le Leganés va disputer, les 24 et 27 juillet, deux matchs amicaux contre le Raja Club Athlecic de…
Rejoignez nous sur :
Finances

Avec un résultat net de 7,6 MDH, en hausse de 69% au terme de l’exercice 2018, et un dividende de 8DH/action, Involys a refait son apparition sur les radars des investisseurs, ce mercredi 13 février. Le titre s’est hissé en tête des plus fortes progressions de la place avec une augmentation de près de 10% pour s’échanger à 140,75 DH.

La journée du mercredi a été fructueuse pour Involys, à la Bourse de Casablanca. Le titre a gagné 9,96% pour s’échanger à 140,75 DH, le plaçant ainsi en tête des plus fortes progressions de la place. Les investisseurs se sont en effet rués sur le titre après s’être enquis de la santé financière du groupe. Le spécialiste en solutions informatiques a publié des résultats éloquents. Hormis le chiffre d’affaires, qui est ressorti en baisse de 10,8% à 43,4 MDH à fin 2018, l’ensemble des indicateurs de performance du groupe suit une orientation positive. Le total produits s’est, en effet, élevé à 59,1 MDH, soit une augmentation de 8,1% par rapport à l’exercice 2017.

De son côté, le résultat d’exploitation a atteint 6,5 MDH, en hausse de 29%. Les bénéfices du groupe ont quant à eux connu une montée fulgurante au terme de l’année 2018. Le résultat net a fait un bond de 69% à 7,6 MDH, retrouvant ainsi le même niveau qu’à fin 2016. Compte tenu de cette performance, le Conseil d’administration tenu lundi 11 février a proposé à la prochaine AGO la distribution d’un dividende de 8DH/action, soit 2 DH de plus que l’exercice précédent. Involys bénéficie par ailleurs d’une situation financière solide avec plus de 93 MDH de capitaux propres, ce qui lui permet de disposer de moyens pour asseoir une «ambitieuse» stratégie de développement. Il faut dire que le groupe conforte le positionnement de son offre aussi bien sur le marché national qu’au niveau des marchés ciblés à l’export (70% du CA sont réalisés à l’international, notamment au Cameroun, au Sénégal, en Tunisie, en Côte d’Ivoire ou encore au Canada), grâce aux investissements dans la R&D, au renforcement de la performance de ses produits, consolidée par la sortie d’une nouvelle version majeure, ainsi qu’à la solidité de ses méthodes de processus, qui ont connu une montée en gamme dans l’échelle de maturité de la norme internationale CMMi. De ce fait, le groupe maintient sa politique d’investissement dans la R&D en lui consacrant 7,2 MDH en 2018, ce qui représente pratiquement 17% du chiffre d’affaires du groupe, contre 14% auparavant.

L'on peut dire qu'Involys reprend de la hauteur par rapport à un exercice 2017 en demi-teinte. Le groupe avait, en effet, publié un profit warning qui s'expliquait en partie par le report d’exécution de phases avancées pour deux projets de taille significative (l'un au Maroc et l'autre au Gabon), et ce «à cause de contraintes inhérentes aux clients concernés», avait souligné le groupe dans un communiqué. La baisse des résultats attendue est également due au non-aboutissement, en 2017, de deux projets de marchés, estimés à 4,5 MDH, reportés à l’exercice 2018. Le management avait également indiqué qu’un nouveau projet négocié avec une administration gabonaise, arrivé en phase finale de validation mais dont la décision de signature a dû être reportée à 2018, a affecté le résultat net. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages