A lire aussi

20-05-2019 09:34

Textile. Top départ des élections professionnelles

Le président sortant, Karim Tazi, sera opposé à Mohamed Boubouh, qui a décliné son programme le 16…
Rejoignez nous sur :
Finances

Les résultats 2018 seront en baisse pour Salafin Nouvel Ensemble- fruit de la fusion absorption entre Salafin et Taslif) du au ralentissement de l’activité suite à l’impact de l’annonce de la fusion en début de cette année. Un effet rattrapage est attendu pour les années suivantes. 

Salafin Nouvel Ensemble s’attend à une baisse de son résultat courant pour l’exercice 2018. Selon le management, ce repli est dû principalement au ralentissement de l’activité pendant cette année, surtout suite à l’impact de l’annonce de la fusion sur les comptes de Taslif. Ce résultat non courant est constitué principalement des produits sur les créances radiées dont le montant baisse sur la période du business plan ainsi que les charges non courantes relatives aux frais de l’opération, dont le montant reste stable sur les 3 prochaines années. Un effet rattrapage est par contre prévu pour les années suivantes. Par ailleurs, le résultat net devrait s’établir à 151,9 MDH en 2018 en baisse de 12,4% par rapport à 2017 proforma avant d’augmenter de 16,2% et de 9,1% à 176,5 MDH et à 192,4 MDH en 2019 et en 2020 respectivement. Le ralentissement de l’activité aura également son effet sur le PNB qui s’élevait à 494 MDH en 2017 proforma pour passer à 477 MDH en 2018, soit une baisse de 3,4%. Il se rattrapera ainsi sur les années à venir en gagnant 7,5% en 2019 (à 512 MDH) puis 8,1% pour arriver à 555 MDH à fin 2020.

En termes de crédits à la consommation Salafin Nouvel Ensemble prévoit une production dépassant les 1 MMDH en 2018 dont 11 MDH de production est issue des synergies avec Saham Assurance. Cette contribution devrait atteindre 109 MDH en 2020. Globalement sur les trois prochaines années Salafin Nouvel Ensemble prévoit une hausse de sa production de 18,0% en 2019 et de 13,7% en 2020 pour atteindre une production de 1,35 MMDH à fin 2020. Salafin Nouvel Ensemble prévoit une baisse de sa production LOA pour l’année 2018 de 5,2% suite à un ralentissement de production observé lors des premiers mois de l’année en cours, avant de progresser de 13,5% à 736 MDH en 2019 et de 14,5% à 842 MDH à fin 2020.

A noter que Salafin Nouvel Ensemble prévoit une production LOA de 18 MDH à horizon 2020 grâce à l’adossement au nouvel actionnaire (Saham Assurance). Il faut dire que, depuis la signature de la convention cadre entre les deux opérateurs en début d’année, la coopération commerciale a visé entre autres la distribution des solutions de financement et de crédit du Nouvel Ensemble par le réseau de Saham Assurance à travers l’ouverture du réseau de distribution ainsi que la commercialisation et distribution de solutions de financement de crédit auprès des clients de Saham Assurance. A cela s’ajoute, le développement des activités de fee-business notamment les services de recouvrement qui sont assurés par le Nouvel Ensemble ainsi que les activités de plateforme pour le traitement de l’activité de crédit immobilier. De son côté, le taux du coût du risque devrait baisser d’environ 0,6 point passant ainsi de 2,0% en 2017 proforma à 1,4% à fin 2020 suite à l’assainissement du portefeuille de Salafin.Sur la base de ces prévisions, la part de marché induite de Salafin Nouvel Ensemble devrait baisser à 10,3% en 2018 avant de grimper à 11,3% en 2019 puis à 12,1% à 2020. En termes de production nette, la part de marché de Salafin Nouvel Ensemble 2017 proforma avoisinait les 10,7%. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages